Partagez

Let's get unprofessional (Junya & Addison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 7yumiko-20141222-213014
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyDim 25 Jan - 0:52


Feeling the tension, feeling the stress


La restauration... Quel travail ingrat. Pour quelqu'un comme Addison qui se surestimait en permanence et qui s'aimait beaucoup, c'était un vrai calvaire... Surtout qu'il s'imaginait promis à un brillant avenir dans la politique... C'était frustrant. Pas le métier de président, mais secrétaire à un poste haut placé, pourquoi pas, un truc qui lui permettait de gagner plein d'argent sans être au front. Oui pour lui, les présidents et ministres n'étaient pas du tout à envier, ils étaient en première ligne, trop public. Enfin bref, pour le moment, il n'était qu'un simple étudiant dont les parents, enfin la mère dans son cas, n'étaient pas friqués et qui devait travailler pour se payer ses études... Le quotidien d'un grand nombre d'étudiants en gros. Enfin bref, il n'avait pas le droit d'être vulgaire avec les clients, mais là, une espèce de connard s'était permis une remarque désobligeante sur son service. C'était dommage parce que le restaurant était plutôt calme, il n'avait plus beaucoup de client vu que l'heure commençait à avancer... En général, passé dix heures du soir, le service était plutôt cool et les clients aussi... Mais là, celui se permettait d'arriver tard et de dire qu'il n'avait pas de temps à perdre, que le lendemain il bossait et de hausser limite le ton sur lui, l'accusant indirectement mais l'accusant quand même... Addison avait pris sur lui. Pourtant, il lui aurait bien répondu qu'il avait cours le lendemain dès huit heures et qu'il risquait de faire nuit blanche pour finir son dossier... Que croyait ce putain de bourge bidonnant ? Qu'il se tournait les pousses lorsqu'il ne travaillait pas ? Qu'est-ce que ça pouvait l'énerver.

Enfin bref, direction la cuisine pour annoncer la commande de ce bâtard. « J'ai un fils de pute qui veut des "Lasagnes alla bolognese" » De lasagnes avec du boeuf quoi... Il soupira et s'appuya dos à un mur de la pièce. « Du boeuf pour un beauf... pfff. Prend ton temps si tu veux, ça lui apprendra la patience. Si tu peux rajouter le supplément mollard ce sera parfait pour lui. Sinon je le rajouterais dans son vin. » Il haussa les épaules en observant le cuisinier tout aussi blond que lui. Hum, il n'avait jamais vraiment fait attention, mais il était mignon ce type... Mais pas la peine de penser à ce genre de choses... Il n'était pas célibataire en ce moment. Fawst et lui s'étaient rabibochés... Quoi que... Il n'était pas là pour le surveiller. Enfin, il avait plus important à faire que de faire faire du charme au cuisinier pour le moment... ce putain de client... Rien que d'y penser ça l'agaçait. Il faudrait avoir un quota de permis de tuer parce qu'il lui aurait bien planté une fourchette dans le cou à ce fils de pute. Mais c'était illégale et vu le courage d'Addison, il était incapable de tuer qui que ce soit. Bon il n'était pas censé rester en cuisine mais s'il retournait en salle et qu'il voyait l'autre bâtard, il risquait de s'agacer et en perdrait peut-être le contrôle de son don... se transformer en fille alors qu'il n'avait pas les vêtements adéquat, c'était nul et ça ne le mettait pas à son avantage... Quoi que, il aurait peut-être été plus indulgent s'il avait eu affaire à une serveuse mignonnette qu'à un serveur mâle... ça n'avait pas que des inconvénients d'être une fille parfois.



Dernière édition par Addison Nightingal le Dim 25 Jan - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyDim 25 Jan - 13:12



Let's get unprofessional.
with Addison Nightingal


Le son de la lame claquant sur le bambou de la planche à découper avait quelque chose de reposant. Oui, le calme, c'était agréable. Junya n'était pas du genre à profiter du bruit et de la foule, bien au contraire. Savoir qu'ici, dans cette cuisine, il pouvait décompresser sans crainte d'être dévisagé ou persécuté par des lasers oculaires invisibles qui aimeraient le faire disparaître de cette planète pour au moins cette vie si et ses trois prochaines réincarnations -si on croit à ce genre de choses. 
Vous avez dit asocial ? Oui, on peut penser ça. Disons plutôt que le jeune homme n'est pas du genre entreprenant et que ces rencontres volontaires positives se comptent sur les doigts d'une main. C'est triste, mais c'est comme ça. Quand on passe un quart de siècle à se sentir tout sauf à sa place, différent, mal à l'aise, ça finit par se graver dans votre esprit. Junya exagérait sans doutes un peu sur ce sujet-là  -Junya exagérait souvent, de toute façon- mais une personne sensible est vite marquée, même par des choses courantes pour certains. Et il était définitivement une personne sensible, malgré les apparences.


Le couteau tranchait carotte sur carotte sous son œil avisé. Il n'était pas question de perdre un doigt ici. Pas dans un endroit comme ça. Vous imaginez retrouver une phalange dans votre salade d'entrée, parmi les rondelles de tomates ? Pas classe. La boutique fermerait aussitôt, pour sur, dévorée par ces vautours qui usent le papier pour caser leur pseudo critique culinaire entre la page des derniers décès et celle promettant succès et beauté à toute personne achetant un énième  masque pour le corps.

Terminant l'éminçage des légumes, Junya prévoyait de vérifier la cuisson des spaghettis quand la porte à battants de la pièce s'ouvrit dans un bruit sourd, lui ôtant un léger sursaut. Sous sa mèche bien trop longue, seule partie de ses cheveux qu'il n'avait pas la force d'attacher lorsqu'il était aux cuisines, Juin dévisagea la personne qui venait de briser son petit havre de paix et ne mit pas énormément de temps avant de le reconnaître. Cheveux blonds coupés court, deux grandes prunelles azurées et un visage en fin d'adolescence. Comment s'appelait-il déjà ? Il ne savait même plus s'il l'avait un jour su, en fait.

Le visage figé dans une absence de sentiments, le cuisinier écouta la commande que lui dictait le jeune serveur et ne mit pas longtemps avant de ressentir l'amertume de sa voix. Ce type avait vraiment dû abuser, c'était sûr... Mais cracher dans son plat... Était-ce la punition adéquate ? Pour Junya, cela dépendait. Pour un mutant, c'était passable. En revanche pour un humain, c'était une autre question. Cette espèce inférieure importait peu aux yeux du cuistot et l'ouvrir comme une truite ne l'aurait franchement pas dérangé. Un crachat d'évolué pour un humain, c'était vraiment être trop bon. Imaginez que les bactéries de l'évolué fassent de cette faible victime un être supérieur à son tour . Ce serait la pire stratégie du siècle ! Les évolués n'ont pas besoin de types dans ce genre dans leurs rangs. Non, le futur n'a pas besoin de ces crétins. Se sentant accéléré dans le touillage de ses pâtes sous les pensées négatives que lui apportait la race humaine, Junya lâcha sa cuillère en bois pour regarder de nouveau le serveur. Voir un mutant l'apaisait un peu, sa présence était donc une bonne chose. Et n'essayez pas de lui faire croire que ce n'en était pas un. Même un travesti imaginatif ne ferait pas une si bonne métamorphose physique du jour au lendemain. Le restaurant est tout de même petit, tout le monde sait plus ou moins reconnaître la tête de ses collègues, même maquillés et rembourrés au niveau de la poitrine.


« C'est qui, ce type ? » demanda-t-il d'une voix qui se voulait calme.

Les mains du blond s'essuyèrent grossièrement dans le tablier qu'il portait -par obligation- tandis qu'il s'approchait du hublot de la porte pour jeter un coup d'œil à la salle. S'était-il dit qu'il arriverait à reconnaître le malfaiteur d'un regard ? Oui. S'était-il dit qu'il devinerait grosso modo si oui ou non il était un mutant ? Encore oui. C'était un peu crétin, mais c'était comme ça.


FICHE © SINENOMINEVULGUS, modifiée par Junya.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 7yumiko-20141222-213014
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyDim 25 Jan - 14:13


Feeling the tension, feeling the stress


En y repensant, Addison aurait très bien pu travailler en cuisine, il était doué dans ce domaine, mais il n'aimait pas cuisiner pour des inconnus, lorsqu'il cuisinait, c'était pour sa mère, pour Fawst ou même pour les proches de Fawst, lorsqu'il mangeait chez eux autrefois, il aimait faire le dessert... Enfin bon, en plus, il n'avait pas vraiment de bagage professionnel à ce niveau-là et il ne voulait pas qu'un contrat à temps plein, c'était plus facile d'obtenir un mi-temps en salle... Du coup, il devait supporter les clients... Quoi que la plupart du temps, ça allait, il tombait sur des gens sympa, il était même arrivé que des filles ou même des mecs, lui laisse leur numéro... C'était plutôt rare, mais c'était flatteur. Heureusement que tous n'étaient pas aussi con que celui qui lui causait des soucis... il aurait pu réagir avec détachement, mais c'était une qualité qui lui faisait défaut et qu'il devait apprendre à corriger s'il voulait réussir en politique... Mais changer sa propre personne n'était pas une mince affaire. Enfin bref, le cuisinier s'avança pour aller voir au hublot. Addison se détacha de son mur et s'approcha pour pouvoir le localiser.

« C'est le gros lard en costard de la 24. » Grogna-t-il en se transformant en fille pendant presque deux secondes... Arf, il s'éloigna du hublot. Ce gros connard l'agaçait profondément et c'était limite s'il n'allait pas lui filer de l'eczéma ! Il inspira, réajustant l'uniforme de l'enseigne qui avait été légèrement bousculé par sa transformation brève. Il avait presque envie de tester ce que ça donnerait s'il allait finir son service en femme. Mais, même à Greystone, tout le monde n'était pas tolérant et se faire traiter de monstre après s'être fait mépriser de la sorte aurait sans doute causé une véritable crise de nerf au blond. Il n'était pas trop habitué à se faire traiter de monstre, ça arrivait très rarement, pas assez pour qu'il ait honte de son pouvoir où qu'il haïsse les humains, son don était facile à vivre et à dissimuler. Mais ce soir, ce n'était pas le moment de l'agacer.

Il s'appuya à nouveau contre le mur. « Il est assez moche pour te donner l'envie de saboter son plat ? Pfff je suis sûr que c'est un raciste de tout ce qui n'est pas comme lui en plus. » Est-ce qu'il allait un peu loin dans son jugement ? C'était plus que probable. Mais il était agacé d'avoir été traité comme une sous merde (qui ne le serait pas ?) et était prêt à trouver tous les défauts du monde à ce type. Ceci dit, s'il voulait pouvoir finir son service tranquillement, il était préférable qu'il évite de trop penser aux choses qui l'énervaient. « T'as une petite copine ? » Changement brutale de conversation, c'était vraiment ce qu'on appelait passer du coq à l'âne, mais au moins il ne parlait plus du fils de pute comme ça. Et puis, c'était bien d'en apprendre plus sur ses collègues non ? Surtout lorsque ces collègues en question étaient baisables... Mais ça, c'était la face immergé de l'iceberg, il n'allait pas sortir ça tel quel... quoi que, connaissant la spontanéité d'Addison, c'était possible.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyDim 25 Jan - 15:33



Let's get unprofessional.
with Addison Nightingal

Il sentit le serveur se rapprocher de sa personne et lui accorda un regard en coin avant de reposer ses prunelles sur la salle à la recherche dudit gros lard. Ne faisant pas le service personnellement, Junya aurait mit quelques secondes avant de retrouver la table 24 s'il ne s'était pas fié à la description approximative de son interlocuteur. La pièce étant pratiquement vide, il ne mit pas longtemps à le démasquer et refoula tant bien que mal la mine de dégoût qu'il lui inspirait. Ce gros sac avachi sur sa chaise, le dessus de son crâne en partie dénudé par les années déjà passées, et ce regard hautain. Ce même regard, toujours ce regard. Comme il aurait voulu lui montrer le sien, de regard. Comme il aurait voulu l'entendre crier de terreur lorsque ces pupilles entreraient en contact avec les siennes. Si seulement il était dans son champ de vision, là, tout de suite... Mais c'était impossible. Et puis, ça retomberait sur le restaurant. Même s'il en crevait d'envie, il ne pouvait pas faire ça comme ça. Il avait mis du temps à trouver ce job et il en avait besoin pour payer son loyer. Il ne pouvait donc pas juste passer la porte, le fusiller du regard et le regarder partir en pissant dans son froc. Tant pis, il se débrouillerait autrement. Il n'avait qu'à saboter son plat, comme le disait si bien le jeune homme face à lui. Mais comment s'y prendre ? Il avait déjà psychologiquement dit non au mollard dans l'assiette mais il n'abandonnerait pas pour autant. Tout en réfléchissant, il retourna à sa place attitrée -derrière les fourneaux- et s'attela à la préparation des lasagnes. Peut-être qu'avec un peu de mort -au-rat... Il en trouverait facilement, il en avait vu dans le garage derrière. Ça faisait quoi ça, sur les humains déjà ?  Ça lui apprendrai, à ce plouc.... Ses lèvres se pincèrent naturellement pendant qu'il continuait à cogiter.


À réfléchir comme ça, il en aurait presque oublié ce serveur qui continuait d'attendre inlassablement une réponse ou un signe de vie. D'ailleurs, il l'aurait complètement zappé si celui-ci n'avait pas refait surface en lui parlant de relations amoureuses. Si Junya avait été en train de boire en cet instant, il aurait probablement recraché le contenu de sa gorge sur les plaques chauffantes de la cuisine.
Non mais c'était quoi cette question . Et puis cette façon de sortir ça comme si c'était l'équivalent d'un bonjour tout con. C'était imprévu, à la limite de l'inimaginable. Juin se demanda intérieurement s'il n'avait pas halluciné. Si, ça devait être ça. Ce garçon était mignon, et puis il était fatigué alors ça pouvait s'expliquer. Non ? Un bref regard au curieux lui fit comprendre que tout était bien réel, pour sa plus grande gêne. Remerciant ces cheveux d'avoir en partie masqué la tête qu'il avait dû afficher pendant ces quelques secondes, Junya tourna brusquement le dos au blondinet avant de répondre. Manquerait plus qu'il le voit si gêné. Vous parlez d'une honte. Non, il fallait agir aussi normalement que cela se peut et surtout changer de sujet avant que le grand timide qu'il est ne prenne le même teint que la sauce bolo qu'il cuisinait


« Que... Qu'est... Je... » bredouilla-t-il avant de finalement se reprendre. «  Tu crois que c'est le moment de parler de ça ?! Files moi le flacon là haut plutôt. »

Comment détourner la conversation en quelques secondes façon Juju. Avec un peu de chance, son interlocuteur aura oublié sa question et tout redeviendra normal. Ou pas. Dans le doute, Junya en rajouta une couche. Avec un peu de chances, il finirait par noyer le poisson.

«  Ce truc va filer une chiasse mémorable à ton client. En plus, ça n'a pratiquement aucun goût. Avec un peu de chance on ne le reverra pas de sitôt. »


FICHE © SINENOMINEVULGUS, modifiée par Junya.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 7yumiko-20141222-213014
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyJeu 29 Jan - 14:55


Feeling the tension, feeling the stress


Addison haussa un sourcil en voyant la réaction du grand blond. Ça existait encore des gens gênés par ce genre de question ? Apparemment oui... Ce n'était pourtant plus le moyen-âge.... et encore, même au moyen-âge le sujet ne devait pas être si tabou que ça. Il attrapa le flacon en question et observa l'objet en écoutant les explications de Junya. Il ouvrit ce qu'il avait en main pour sentir ce que c'était, mais ça ne sentait pas grand-chose. Le serveur referma le flacon et le tandis à son interlocuteur. « Cool, merci ! Ça lui apprendra à ce vieux croûton. » Il retourna au hublot voir l'état de l'homme qui, visiblement, s'impatientait. Oh qu'il patient, il ne serait pas déçu de l'attente. Ses Lasagnes alla bolognese seraient surement les meilleurs de toute sa vie. « Ça va lui faire perdre du poids une vilaine chiasse. Il pourra même être reconnaissant. » Addison revint finalement en direction du candide cuisinier, l'esprit bien plus tranquille sachant qu'il allait être vengé. Quoi que, Junya pouvait très bien lui mentir, il ne saurait jamais s'il avait été vengé ou non, mais juste l'idée de la revanche lui suffisait... Bon, ce ne durerait peut-être pas, mais pour le moment c'était suffisant.

« Bon alors ? Pas de copine ? Un copain peut-être ? Tu sais, on n'est plus au dix-neuvième siècle, c'est pas un sujet tabou. Enfin je crois. Sauf si tu as été élevé dans une famille uuultra conservatrice. Auquel cas c'est moche pour toi. » Il haussa les épaules et observa l'homme. Un grand gaillard comme ça, c'était étonnant qu'il soit si prude. Enfin, Addison ne le connaissait pas tellement, mais c'était ce que sa réaction lui inspirait... Le pire c'était qu'il n'avait même pas fait de proposition coquine... Qu'est-ce que ça aurait donné si ça avait été le cas ? En fait, c'était assez mignon... tant que ce n'était pas exagéré non plus, parce qu'Addison avait déjà été confronté à des personnes trop prudes et c'était vraiment pénible, surtout lorsqu'il avait envie de... enfin bref, pas la peine de faire un dessin. Enfin bref, il s'était appuyé contre le plan de travail, non loin de Junya. On aurait pu le prendre pour un serpent à l'affût d'une petite souris. Sauf que physiquement, c'était surement le contraire.

HJ : désolée, c'est court, c'est moche T.T



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyLun 2 Fév - 14:05



Let's get unprofessional.
with Addison Nightingal

Junya n'était pas obligé de faire ça. Rien ne le forçait à rendre service à son collègue, rien ne le forçait à se rendre serviable. Mais pour une fois, Junya en avait envie. Parce que ce type assis là-bas, c'était un de ces monstres. Ces monstres vaniteux qui se voient répugnés par la différence. Ces types qui considèrent que tout ce qui n'est pas eux ne vaut rien. Il ne le montrait pas clairement mais Junya voyait clair dans son jeu. Il lisait le dédain sur son visage, la haine dans ses yeux et la stupidité dont il était fait. Et pour cela, Junya le détestait.
Saisissant le flacon, il en dévissa le bouchon et versa une partie de son contenu dans la sauce bolognaise et mélangea bien le tout. Après quoi il sortit un grand récipient en verre et versa une première couche de sauce qu'il recouvrit d'une première pâte à lasagne faite maison quelques heures plus tôt. Il recommença plusieurs fois, ignorant les réflexions du serveur. Enfin, jusqu'à ce que celui-ci insiste. Junya soupira, comprenant qu'il n'y couperait définitivement, et lui répondit finalement.


« Non je n'ai personne et non je n'ai pas vécu dans une famille ultra conservatrice. »

Il accompagna ses mots d'un mouvement de tête sur le côté et se réattela à son travail. Les relations sentimentales de Junya s'étaient toutes finies de la même manière. C'est-à-dire mal. Il faut dire que son pouvoir et son caractère n'aident pas vraiment dans une relation. Une dispute sans importance ? Bam, prends-toi une vision de mort dans la tronche. Un mauvais réveil ? Paf, je e refais le coup du monstre sortant du placard pour te dévorer. Et les excuses ne servent généralement à rien après ça. Surtout que Junya ne s'en excuse pas. Il est comme ça et c'est tout. Si ça ne convient pas à quelqu'un, autant que cette personne s'en aille. Mais penser à ça maintenant n'était pas la meilleure des idées. Le cuisinier étala la dernière pâte à lasagne avant de la recouvrir de sauce béchamel et de fromage et enfourna le plat sitôt cela fut fait. N'ayant plus qu'à attendre patiemment que le plat ne cuise, il sourit légèrement et se rapprocha du plan de travail où il saisit un morceau de fromage et le glissa dans sa bouche. Tant qu'à faire. Après quoi il se retourna vers le serveur et s'appuya sur le rebord du meuble. 

« Mais, au fait... En quoi mes histoires privées peuvent-elles intéresser un mec comme toi ? »

Maintenant que le sujet était abordé, qu'est-ce que ça pouvait changer ? Pas grand-chose. Et puis, il fallait bien faire passer le temps de cuisson des lasagnes. Sa main glissa de nouveau sur le plan de travail pour saisir n'importe quoi qui serait comestible. De là, il se fit une petite réserve personnelle dans sa main et observa un peu ses trouvailles : morceaux de chorizo et de poivrons qu'il avait dû oublier de mettre sur la pizza de tout à l'heure, et un morceau de mozzarella tout blanc et tout mou. Piochant dans sa réserve, son regard toujours en direction d'Addison, Junya attendait.


FICHE © SINENOMINEVULGUS, modifiée par Junya.
Revenir en haut Aller en bas
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 7yumiko-20141222-213014
Let's get unprofessional (Junya & Addison) 761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) EmptyVen 13 Fév - 21:07


Feeling the tension, feeling the stress


Addison afficha un sourire amusé en entendant la réponse du grand blond, il était donc dispo sur le marché, intéressant... Intéressant pour quand il serait à nouveau célibataire, il n'allait pas commencer à tromper Fawst alors qu’ils s’étaient remis ensemble depuis peu de temps... Mais bon, c'était toujours tentant les beaux mecs... et les belles filles. Mais surtout les beaux mecs. Il avait une préférence pour le caractère moins coincé des mecs en règle générale, après tout, beaucoup ne pensaient qu'avec ce qu'ils avaient sous la ceinture. En tout cas, c'était carrément son cas à lui. Addison observa le cuisinier venir vers et haussa les épaules tout en souriant en entendant la question de celui-ci. Il n'avait même pas une petite idée du pourquoi il lui posait ce genre de question ? Soit il était naïf, soit il prenait Addi pour un hétéro qui ne s'intéresserait jamais aux hommes et donc, qui n'était en aucun cas un danger... Soit... il était juste bizarre. Enfin bref, il se contenta de prendre un air amusé avant de répondre de façon assez détachée.

« Parce que t'es plutôt mignon et intéressant, évidemment. » Il avait lâché comme si c'était l'évidence même. Bah, pourquoi tourner autour du pot ? Addison était du genre trente-huit tonnes lorsqu'il abordait ce sujet, aucune délicatesse... En même temps, on n'était plus au moyen-âge, le sexe n'était pas un tabou. En tout cas, pas pour le serveur. Il avait même un petit côté obsédé et c'était son copain qui en faisait les frais. Enfin bref, il se rapprocha de façon prédatrice du grand blond et passa sous forme de fille avant de poser sa main sur le torse de ce dernier. « Alors, t'es plutôt branché filles ou garçons ? » Lâcha-t-elle avec un air coquin sur le visage. Pour faire passer le temps de la cuisson, Addison avait des idées assez perverses... Bon, il avait presque toujours des idées perverses, pas juste pour les occupations à but chronophage. Oui ses engagements envers Fawst s'étaient envolés assez vite, il ne pensait pas vraiment au fait qu'il était en couple, son esprit était occupé ailleurs et puis à moins qu'il débarque dans la cuisine, son copain ne risquait pas d'être au courant. « Je peux être l'un ou l'autre, reprit-elle après une fraction de seconde. Ce sera ma façon de te remercier de me venger de l'autre porc. » Elle haussa les sourcils tout en lui adressant un sourire charmeur. N'importe quel mec aurait profité de la situation non ? À moins qu'il n'aime vraiment pas les blondes ou les blonds ou qu'Addison ne soit carrément pas son genre, mais bon, lui se trouvait plutôt beau alors il ne pensait pas souvent à ce genre de choses.

HJ : j'avais oublié le RP ! Pardoon !! é.è



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's get unprofessional (Junya & Addison) Let's get unprofessional (Junya & Addison) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Let's get unprofessional (Junya & Addison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: One more soul to the call :: Some important things. :: Les archives. :: Rp clos ou abandonnés.-