Partagez

(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  7yumiko-20141222-213014
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off. (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  EmptyVen 12 Déc - 22:19

Fawst James MacMahon
Shut the fuck up and go to hell, bastard.
Evolved
NOM : MacMahon, un patronyme irlandais qu'il doit à son père originaire d'Irlande du Nord.
PRÉNOM : Fawst James, lui demandez pas d'où ça vient, ou pourquoi on l'a appelé comme ça, il s'en tape.
SURNOMS : Ce n'est pas vraiment le genre de chose qu'on peut se permettre avec lui, sauf peut-être son jumeau et Addison, et encore, il râle quand ils en utilisent.
ÂGE : 21 ans, même si mentalement, il a plus la mentalité d'un gamin de quinze ans...
ORIGINE : Son paternel est irlandais, et sa mère anglaise. Rien de très original. En plus, il n'a pas pris grand chose du côté irlandais.

MÉTIER : Mécanicien, ça fait plusieurs années qu'il a arrêté ses études, et il en est plutôt content.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel, même si ses proches savent qu'il ne court qu'après une seule personne malgré tout.
STATUT CIVIL : En couple, célibataire, à nouveau en couple. Depuis le temps que ça dure comme ça avec Addison, on peut dire qu'entre eux, c'est compliqué.

CARACTÈRE : Violent – Protecteur – Possessif – Complexé  – Affectueux – Peu cultivé – Habile – Jaloux – Généreux – Pessimiste.

Si vous fréquentez Fawst, vous vous apercevrez vite qu'il est relativement invivable : caractériel, il peut s'emporter pour des brouilles, étant aussi sanguin que colérique. Il n'est pas rare qu'il soit à l'origine de rixes et qu'il les termine avec acharnement, il n'aime pas perdre, il a sa fierté virile et stupide. Mais il faut avouer qu'il aime bien se battre, presque autant que la vitesse, ce qui explique son penchant pour les combats de rue, et les courses illégales (même si à Greystone, c'est pas l'éclate pour ça).
Mais Fawst, c'est surtout quelqu'un de très exclusif et accaparant. Il a besoin d'avoir l'attention complète de ses proches. Il a l'impression que si ses amis, son amant, ou son frère vont voir d'autres personnes, ils s'apercevront qu'il n'est lui, pas bien intéressant, et même un peu idiot. S'il s'accroche, c'est parce qu'il a peur de finir tout seul, de n'être assez bien pour personne. Il a du mal à réaliser que c'est cette attache exagérée qui lui cause des problèmes dans toutes ses relations. Mais l'observation ne fait pas parti de ses qualité, ni même de se remettre en question !

INFORMATION PHYSIQUE : Fawst est ce qu'on peut appeler un grand épouvantail, il mesure 1m96, ce qui le fait se cogner régulièrement la tête, et pester contre les magasins qui font des fringues trop courtes. Mais malgré sa taille imposante, il n'est pas vraiment carré, il est même assez longiligne. Ne vous y trompez tout de même pas, 1m96 de muscles discrets, ça fait déjà pas mal de puissance. Qui plus est, son métier étant physique, il a pas mal d'endurance et de puissance. Passé sa grandeur, le reste est presque banal : un regard bleu intense, des cheveux bruns, sombres, un nez droit, bref, rien de très marquant... Si ce n'est une large cicatrice sur le côté droit de son visage, mélange de brûlures et coupures cicatrisées depuis, mais toujours là, le dévisageant en partie, ou du moins, rendant  son visage moins agréable à regarder, même s'il n'a jamais été un prix de beauté.

DON :L'annulation, voilà ce qu'est sa mutation : dès qu'il approche d'un mutant, la mutation de celui-ci est effacée, inexistante, inefficace. Il redevient le plus basique des humains. Seulement, Fawst n'a pas le moins conscience de son pouvoir qui agit e permanence, de façon continue,  ce qui lui fait passer des nuits de 10 heures au moins, et avoir un sommeil de plomb. Son pouvoir est actif même dans son sommeil. Son pouvoir rayonne sur environ 5mètres de diamètre, sans qu'il puisse le résorber. Enfin, disons qu'il a jamais cherché s'il y avait un bouton off, et si avec de l'entraînement il pouvait l'étendre. Pour lui, c'est juste un truc qui sert pas à grand chose, mais qui au moins n'est pas handicapant comme le don de son jumeau.

PARTICULARITÉS :Motard, il porte quasiment toujours des vêtements en cuir et plutôt couvrant. Il a aussi des lunettes de motard très vintage qu'il tient de son grand-père paternel, et qu'il ne donnerait pour rien au monde. Il les arbore souvent (plus souvent qu'un vrai casque, hahaha). Il a un tatouage sur le côté du cou, un nœud plat stylisé.   Son œil droit est plus fixe, puisqu'il s'agit en réalité d'un œil de verre, ayant perdu celui-ci lors d'un accident de moto à 18 ans. Fawst est donc borgne, mais s'est habitué à vivre avec, son second œil étant complètement opérationnel, compense pour le moment. Traître à ses origines anglaises, Fawst n'aime pas le thé, mais adore le café.
histoire


[2003, Mars]

Fawst ne dormait pas. Il fallait dire aussi que Quinn prenait toute la place dans leur lit.  Enfin, non, dans son lit, puisque maintenant qu'ils avaient déménagé, ils avaient chacun leur chambre. Seulement, dix ans à dormir avec son jumeau, ça ne s'oublie pas, et finalement, ils finissaient par arriver dans le lit de l'autre à pas de loups. Souvent, c'était quand leurs parents commençaient à se disputer que l'un ou l'autre faisait le trajet. Ils se cachaient sous la couette et ils se bouchaient les oreilles. Quinny arrivait plus vite à dormir. Il devait être moins sensible au bruit. Et il prenait toute la place aussi à s'affaler sur lui. Pff. Le brun se dégagea lentement et se leva. Il avait  soif. Il alla vers la cuisine. La lumière était encore allumée. Il hésita. Les voix étaient plus forte, la voix de sa mère était stridente. Il hésita. Ses pas se faisant un peu plus hésitants. Les verres légèrement teintés de la porte troublait un peu sa perception mais il devinait parfaitement que les coups que subissaient son père étaient violents. Il resta immobile. Son père était un homme fort, un grand gaillard, alors que sa mère était plutôt petite, alors, pourquoi ne se défendait-il pas ? Pourquoi pleurait-il comme une fille ?

Une main attrapa la sienne. Il eut un sursaut, il n'avait pas entendu son jumeau arriver. Ils restèrent là, à observer, tous les deux, leurs pieds nus sur le carrelage. Ils étaient presque habitués à cette violence permanente. Leur mère leur répétait que c'était normal, que c'était la faute de leur père, qu'il la rendait malheureuse. Ils n'étaient pas complètement dupes, ce n'était pas normal. Seulement, qu'est-ce qu'ils auraient pu faire ? Leur père avait dit qu'en allant dans une maison plus grandes, les problèmes passeraient. Ce n'était pas le cas.

« On retourne dormir, Faw ? »

« Mais j'ai soif... »murmura-t-il comme explication ultime à son immobilisme.

« Viens, on va boire dans la salle de bain. »chuchota son frère en le tirant vers la salle de bain.

Fawst se laissa entraîner par son frère, mais la seule chose qu'il entendait, c'était le s sanglots de son père et le  bruit des coups. Un bruit mat. Il n'arriva pas à dormir de la nuit. La journée suivante, il la passa à dormir au lieu de réussir à écouter à l'école.



[2006, Janvier ]


« Ne vous inquiétez pas, bientôt, on pourra vivre tous les trois, on n'aura plus de problèmes. » dit leur père doucement en serrant Quinn dans ses bras.

Fawst ne voulait pas de ces embrassades. Il en voulait à leur père. Il lui en voulait de les laisser seuls avec leur mère. Il pensait quoi, qu'elle était moins folle en son absence ? Il rêvait. Elle était tout aussi barge. Et qui est-ce qui était obligé de gérer à sa place ? Putain. Quinn était incapable de se défendre face à elle, c'était toujours à Fawst d'encaisser les fautes. Peut-être qu'il le voulait, se sacrifier pour son frère, ça ne le dérangeait pas. Il lui devait ça, parce que c'était lui, et qu'il était plus important que n'importe qui d'autre. Sauf peut-être qu'Addison. Il aimait beaucoup Addison. Un peu trop peut-être. Il comprenait pas trop. Il s'en fichait. Au moins avec lui, il pouvait oublier ses parents, les cours, tout ça. Il aimait rester des heures avec lui plutôt que rentrer chez lui.

« Arrête de faire des promesses que tu sais pas t'nir. Si t'avais été un homme, on en s'rait pas là. T'aurais pu nous prendre avec toi. Mais t'es juste un lâche qui chiale. »lâcha le brun d'un ton froid, voire colérique.

Son père le regarde, comme surpris. Il se sépara alors de Quinny et s'approcha de son autre fils, toujours calme. Il serra Fawst dans ses bras, mais rapidement, celui-ci se dégagea de son étreinte le repoussant violemment, fusillant son paternel de son regard bleuté.

« Lâche-moi. J'ai pas besoin d'un père qui sait que pleurnicher. »cracha-t-il en prenant la porte sans même enfiler un blouson, partant  en courant dans le froid, claquant la porte sur son passage.

Le procès concernant le divorce de leurs parents ne fut prononcé que six mois plus tard, mais les promesses de son père furent tenues. Le fait que l'homme ait été battu, et le tempérament hystérique de leur mère avaient permis ce retournement de situation, mais pour Fawst le mal était déjà fait : il détestait ses parents de leur avoir fait subir ça, alors qu'ils n'avaient pas demandé à venir au monde.


[2009, Avril]

Le brun entra en trombe dans l'hôpital. Il enleva son casque avec précipitation, le jetant dans le hall sans ménagement, ni attention. Il se jeta sur le comptoir d'accueil.

« Elles sont où vos putains d'urgences ?! Quinn McMahon, il est où ?! Où est mon frère, bordel ! »cria-t-il sur la pauvre secrétaire qui ne s'attendait pas à voir une telle furie en cette fin d'après-midi.

La femme paniqua un peu, lui demandant de se calmer alors qu'un inconnu posait une main sur son épaule pour l'apaiser.

« Dites moi juste où il est putain... »siffla-t-il en dégageant son épaule un peu trop vivement pour paraître calmé.

« Il est au troisième étage, en salle d'opération  311. »bafouilla la jeune femme.

Fawst se précipita vers les escaliers, la file devant les ascenseur ne valant pas son endurance. Il arriva rapidement au troisième étage, il fit à nouveau un peu de tapage et finalement, il se retrouva face à son père dans la petite salle d'attente. Il avait envie de pleurer, mais il était hors de question qu'il pleure. Il était un homme, lui, il n'allait pas pleurer. Il se contenta de serrer les poings, et de grincer des dents. Finalement, c'est MacMahon père qui brisa le silence :

« Tu savais pour... Pour sa mutation ? »

« Comment voulais-tu que je sache, bordel ! Tu crois sérieusement que Quinny est le genre à étaler ses problèmes ? Il est pas comme toi. »rétorqua le brun hargneux, comme toujours avec son père.

L'homme baissait la tête, un peu plus attristé. Fawst détourna le regard, gêné, peut-être un peu coupable. Il regrettait toujours un peu son agressivité, mais elle revenait  toujours. C'était sa nature, elle revenait toujours au galop, et ce malgré les remarques de Quinn et d'Addison à ce sujet.

« Cela s'est passé à la sortie du lycée. Apparemment, une  fille a voulu l'empêcher de partir, et il l'a blessée. Elle a crié et ça a attiré d'autres personnes. Ils ont voulu vengé la fille, et ça a mal tourné. Il y a eu d'autres blessés... Ils ont dit que dès qu'ils avaient touché Quinn, leur peau avait était lacéré sans explication.... Quinn est un mutant, Fawst. »

Le ton de son père s'était fait presque désespéré.

« Et alors, putain ?! »explosa Fawst. « On s'en fout que ce soit un mutant, ça reste Quinn. C'est mon frère, et j't'assure que les connards qui ont fait ça, j'vais leur niquer la gueule au point qu'ils oseront pas porter plainte ! »

Regard peiné de son père.

« Fawst, calme-toi. Si tu fais ça, les choses vont empirer... On trouvera des solutions, mais la priorité, c'est Quinn. Ils ont dit que l'opération durerait au moins une ou deux heures. Sors pour te calmer. Respecte au moins cet endroit. »

« Putain ! »lâcha le brun en sortant de la salle d'attente agacé.

Il descendit fumer. Tapa rageusement dans un panneau métallique, jusqu'à en avoir mal aux phalanges. Il s'arrêta essoufflé. Putain. Pourquoi n'avait-il pas été là pour le protéger ? Pourquoi n'avait-il jamais posé un pied à l'intérieur d'un lycée ? Peut-être parce qu'il était idiot. Parce que tous les profs avaient décidé qu'il valait mieux qu'il fasse des études manuelles. Il aimait mieux, c'était sûr, mais il n'avait pas pu être là. Il sentait les regards rivés vers lui. Le panneau n'avait pas bougé, mais le bruit avait attiré l'attention. Il secoua sa main un peu endolorie. Il rentra dignement dans le bâtiment. Il alla chercher deux cafés, un pour lui et un pour le secrétaire de l'entrée, parce qu'il avait vraiment abusé. Elle lui avait gardé son casque malgré tout, y'a des gens beaucoup trop gentils sur cette terre.

Finalement, il passa la nuit au chevet de son frère, lui tenant la main, se foutant de toutes les contre-indications des médecins. Quinn se réveilla après de longues heures, ayant du mal à  ouvrir ses yeux tuméfiés.

« Ne... Pas...Toucher... »

« Chut... T'inquiète pas, tu ne me feras jamais de mal... »

Et Fawst ne savait pas encore combien il avait raison. Il fallut des prises de sang pour réaliser qu'il était lui aussi un évolué, mais le genre discret, le genre à être une oasis pour les mutants aux pouvoirs comme ceux de son frère.... Mais les autres, il s'en foutait un peu, mais pour son frère, il serait toujours là.



[2010, Juin]

« Salut... C'était Fawst... C'est juste... Putain. » Il eut un sanglot l'oreille pendue au téléphone. « Je suis désolé... Je voulais pas te blesser et... Enfin... Je t'aime... Je veux pas que tu m'laisses. S'il te plaît. Rappelle-moi... »

Il raccrocha, regrettant déjà d'être comme un toutou pour Addison. Il ne remarqua son frère que lorsqu'il releva la tête. Il essuya ses larmes d'un geste rageur. Il ne pleurait pas. Un mec, ça ne pleure pas. Même pas devant son frère et surtout pas pour une histoire d'amour. Pourtant il sentait le regard insistant de Quinny. Il savait aussi ce que son frère voulait dire. 17 ans collé l'un à l'autre, ils n'avaient pas forcément de mots pour se comprendre.

« Je veux pas que ça s'arrête, c'est tout. Tu peux pas comprendre. »

« Non, je peux pas comprendre que tu le laisses te faire du mal comme ça. » Quinn posa ses mains sur les joues de son frère le forçant à le regarder droit dans les yeux. « Tu crois que c'est t'aimer de te prendre et de te jeter comme un kleenex ? Tu crois que c'est t'aimer que d'aller voir ailleurs à la moindre dispute ? Tu crois vraiment qu'il te mérite ? »

Fawst retira les mains de son frère avec agacement.

« C'est moi qui l'mérite pas. Arrête de dire du mal d'lui. Tu le connais pas ! »répliqua Fawst en attrapant sa veste et ses lunettes de moto.

« Fawst, ce n'est pas pour rien qu'on dit que l'amour rend aveugle. Ne fais pas semblant d'être idiot. »

Le brun sortit de la maison énervé. Il avait une course dans quelques heures et il n'avait pas la tête à ça. Il en avait marre de toujours craindre qu'Addison ne veuille plus le reprendre. Il en avait marre de n'être qu'un bon à rien. A peine bon pour qu'on fasse des paris sur ses chances dans des courses absurdes et illégales. Il rejoignit le point que son indic lui avait donné, prit la moto qu'on lui fournissait. Et pour la première fois depuis qu'il faisait ça, il ne songea pas même à regarder l'état de cette bécane. Et même après l'accident, après avoir été abandonné comme une ordure sur le bord de la route, il n'envisagea pas que la défaillance puisse être autre chose d'accidentelle. Il n'imagina pas une seconde qu'on ait pu savoir qu'il était un mutant. Il réussit à appeler son frère, qui joignit lui les secours et finalement, ils inversèrent les rôles à l'hôpital. Fawst avait eu beaucoup de « chance », il n'avait perdu que son œil dans cette chute et n'avait qu'un léger traumatisme crânien... Et la moitié du visage plus ou moins brûlé. Des cicatrices indélébile. Mais malgré cela, Adison le reprit. Par contre, il ne put plus conduire aussi dangereusement les motos, ses velléités de devenir pilote professionnel étaient parties en fumée. Peut-être pour cela qu'il n'eut pas de regret en plaquant tout pour suivre Addison et son frère à Greystone. Il n'avait plus qu'eux. Addison avait choisi d'y aller. Quinn y était contraint plutôt que d'aller en prison pour coups et blessures aggravées, c'était avant l'adoption du projet de loi Evolution, mais les juges pratiquaient déjà parfois cet arrangement, par « avance ».



[2014,  Octobre]

Du haut des falaises, on pouvait presque apercevoir l'île anglaise, enfin c'était ce que pensait Fawst à chaque fois qu'il venait là. Il n'avait pas le vertige et s'approchait sûrement trop du vide, mais il aimait sentir le vent dans ses cheveux, l'embrun aussi. Il se fichait que le sel abîme sa peau ou que les bourrasque fassent pleurer son unique œil. Il était bien là. Parfois il avait besoin de cette solitude quand il finissait le travail. Il n'avait pas un boulot de rêve, mais ça lui suffisait de démonter des bagnoles. Certains clients étaient sympas et lui laissaient même des pourboires si le travail était bien fait. On commençait même à l'appeler pour du travail au noir. Il n'avait pas spécialement envie de se faire de l'argent mais Quinn lui disait d'être prévoyant. Son frère lui mettait pas mal d'idées noires en tête concernant les mutants, mais il essayait de croire qu'il avait tort. Et puis, sa mutation à lui était invisible, alors il ne risquait rien ? Son téléphone le tira de sa contemplation pensive, il lut le texto et eut un sourire amusé. Si Addison l'attendait et lui promettait de ne pas dormir de la nuit, il était probablement temps d'aller chez lui plutôt qu'à l'institut. Il quitta son promontoire au profit de sa moto et reprit sa route, incertain de l'avenir, du passé ou même du présent.

BEHIND THE SCREEN
Avatar : Jiggy Pepper, Letter Bee.
Pseudo/prénom : Cedric / Céline
Ton âge : 23 ans
Comment as-tu connu le fofo ? J'ai aidé à le créer ! What a Face
Fréquence de connexion : Autant que possible.
Commentaire : Fawst est un con, mais moi, je vous aime ! coeurs

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?


Dernière édition par Fawst MacMahon le Mar 16 Déc - 1:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  7yumiko-20141222-213014
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off. (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  EmptySam 13 Déc - 21:15

Bon comme toujours je viens faire pipi dans ta fiche pour marquer mon territoire xDD *sort*
Bonne chance ~♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  7yumiko-20141222-213014
(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off. (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  EmptyDim 14 Déc - 17:19

Si jeune et déjà des incontinences urinaires, quelle tristesse ! ♥ 8D

Merci en tous cas ! ♥

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off. (Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.  Empty

Revenir en haut Aller en bas

(Fawst J. MacMahon) Get out of my way and fuck off.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: Characters :: Who are you? :: Les fiches validées.-