Partagez|

On a knife-edge (Jason & Fawst)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: On a knife-edge (Jason & Fawst) Ven 26 Déc - 0:14

C'était étrange, mais que Fawst aille bien ou non, il y avait des choses dans ses habitudes qui ne changeaient pas. Sa manie d'aller errer sur le bord des falaises par exemple ne dépendait pas de son humeur, mais celle-ci se ressentait néanmoins dans ses attitudes. Quand il allait bien, c'était conquérant qu'il marchait, le dos droit, le regard fier, s'arrêtant pour fixer l'horizon victorieux. Mais en ce jour, il n'a pas cette attitude. Loin de là même. Il marchait, renfrogné, les mains dans les poches le dos légèrement voûté, l'air sombre. Il avait quitté Addison. Une fois de plus, mais cette fois, il ne l'avait pas fait sous le coup de la colère, il l'avait fait calmement. Et c'était presque plus douloureux. Il avait peur, et en même temps, il sentait comme un changement en lui. Comme si cette fois, quelque chose devait changer, et ce, à jamais. Étrange sensation pour quelqu'un comme lui qui n'intellectualise ni ne prédit quoi que ce soit ! Alors, il le vivait mal. Il n'aimait pas réfléchir. Il n'aimait pas quand ses pensées bougeaient sans sa permission dans sa tête. Il préférait quand c'était vide là-haut. Il finit par s'arrêter alors qu'après presque une heure de marche, il revenait au niveau de sa moto, garée un peu plus loin. Il resta en haut de cette falaise. Il s'approcha un peu plus du bord. Il n'avait jamais eu le vertige. En fait, il n'avait pas peur de grand chose. P't-être d'être malade, ou de plus pouvoir bouger, ou encore d'être seul, abandonné par les siens. Ce genre de trucs. Mais pas des choses concrètes.

Il s'accroupit. Il était assez prêt pour voir les rochers dépasser de la mer. S'il sautait, ou tombait, il mourait certainement, son corps broyé par l'impact. Ce serait assez moche comme mort. Finalement, il s'assit. Il aimait peut-être cette idée, celle d'être une fois de plus à deux doigts de la mort. C'était étrangement fascinant et incompréhensible aussi, absurde. Il n'aurait su dire pourquoi. Il n'aurait pas su dire non plus combien de temps il resta là. Assez longtemps pour que la nuit commence à tomber. Et que quelqu'un approche de lui. Il entendit des pas s'approcher. C'était assez étonnant. Il tourna la tête vers l'inconnu. Il le distinguait plutôt mal, il était en parti dans le champ de vision que son œil mort ne couvrait logiquement plus.

« Vous inquiétez pas, m'sieur. J'vais pas sauter si c'est votre question. »lâcha-t-il d'une voix moqueuse, assez sonore.

Il ne prêta pas plus d'attention à l'homme, retournant à sa « méditation » consistant à vider son esprit en écoutant la violence des vagues sur le rivage, en ignorant le froid qui congelait petit à petit la moindre parcelle de sa peau.

« A moins que vous veniez pour me pousser... »ajouta-t-il avec un léger rire.

Il ne voyait pas bien qui aurait pu vouloir sa mort, mais il ne trouvait pas ce monde très logique alors...

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014

Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Dim 28 Déc - 12:04

Il y a de cela plusieurs semaines on posa sur mon bureau un dossier. On ne me confiait plus que des dossiers sur des mutants, je n’avais donc plus besoin de poser la question. Le nom du dossier n’était autre que le nom de la personne concernée ; pour celui-ci il s’agissait de Fawst MacMahon. J’ouvris alors le dossier tout en étant assis d’une manière nonchalante sur ma chaise de bureau.

-Voyons voir ce qu’on a là.

Fawst était connu dans la ville. Je veux dire ce n’était pas l’un de ces mutants qui vivaient cachés et qui étaient durs à repérer. Fawst était mécanicien, bon mécanicien. Ce que j’aimais bien maintenant que j’étais devenu superviseur c’est que le travail plutôt ennuyeux, ce n’était plus à moi de le faire. Fawst avait été observé par une de nos équipes et il en était ressorti diverses choses : Il avait une famille, traînait souvent vers les falaises et il aimait le clafoutis. Cette dernière information était vraiment inutile et n’avait pas sa place ici mais ce petit détail me fit sourire. Après ces quelques semaines passées à étudier l’ensemble de ce dossier, qui était bien plus rempli que le peu d’informations que je dévoile aujourd’hui, il fallait se mettre au travail. J’irai à sa rencontre et j’essaierai d’en apprendre le maximum. Il n’était pas décrit comme dangereux et ne semblait pas avoir un pouvoir pouvant blesser bien que sur cela nous avions bien moins d’informations pour ne pas dire aucune.

La soirée commençait à faire sentir son ambiance. Le soleil s’assombrissait quelque peu et l’air se rafraîchissait. Je ne sortais de mon laboratoire qu’en cas d’extrême nécessité ou lorsqu’il s’agissait de rencontrer un mutant. Les falaises n’étaient pas un endroit que j’aimais fréquenter mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour la science. Après plus d’une demi-heure passée à le chercher je finis par tomber dessus. Il était assis au bord, entre le sol et le vide, entre la mort et la vie. Je me suis donc rapproché de lui dans l’idée de venir le questionner mais il faut croire que je n’étais pas aussi discret que je le pensais, à peine arrivé dans son périmètre il me lança :

« Vous inquiétez pas, m'sieur. J'vais pas sauter si c'est votre question. A moins que vous veniez pour me pousser... »

-Loin de moi cette idée jeune homme, dis-je en continuant d’avancer dans sa direction, puis-je rester en votre compagnie ?

Personne ne savait qui j’étais réellement à part mes collègues ce qui me permettait de pouvoir me faire passer pour quelqu’un que je n’étais pas, pour paraître plus gentil.

-Laissez-moi me présenter, je m’appelle Jason, bien plus âgé que vous mais encore dans la fleur de l’âge. Et vous, vous êtes ?

Je savais de lui bien plus que ce qu’il allait pouvoir me dire, mais je ne pouvais pas lui dire que je connaissais une bonne partie de sa vie, il fallait donner l’illusion que je l’avais rencontré par hasard, aussi décidai-je d’ajouter avant sa réponse :

-Je ne vous ai jamais vu dans le coin, vous venez souvent ici ?

Il ne restai plus qu’à voir comment réagirai le sujet et si jamais cela venait à mal tourner je pourrai toujours revenir en arrière et changer mes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Dim 4 Jan - 2:14

Les yeux à nouveau rivés sur l'horizon, Fawst aurait presque instantanément oublié l'homme s'il n'avait pas ressenti le besoin de s'approcher et de parler. Peut-être le pensait-il quand même suicidaire malgré ses paroles. Ils étaient souvent chiants les autres à ne pas comprendre qu'on puisse apprécier vivre toujours sur le fil du rasoir. Il fallait toujours qu'ils discutent, qu'ils convainquent, qu'ils pavoisent. Le brun n'était pas de ceux qui aiment parler, et encore moins avec un pur inconnu qui le coupait dans le peu de paix intérieure qu'il arrivait à trouver à cet endroit en particulier. Il eut un léger soupir, écoutant l'homme d'une oreille discrète. Le bruit des vagues s'écrasant avec violence sous ses pieds couvrait presque sa voix C'était presque à murmure pour Fawst.

« Vous pouvez rester. On vit dans un pays libre. J'peux pas vous empêcher d'rester, j'crois bien. »marmona-t-il un peu distant.

Il se fichait bien de savoir qui venait le dérangeait. Et la question du pourquoi ne lui revenait pas tant que ça à l'esprit. Mais quand même, ce type, il avait quelque chose d'un peu bizarre. Franchement, c'était pas commun de chercher un compagnon de papotte dans le coin. Un court instant, Fawst trouva même ça carrément absurde, et un sourire moqueur passa furtivement sur ses lèvres avec un léger ricanement presque silencieux.

« J'suis pas sûr que connaître mon nom vous avance à grand chose. D'toutes façons, j'aurai oublié l'vôtre dans une heure. » Il fit une légère pause et daigna enfin retourner son regard vers lui. « Sauf si vous êtes quelqu'un d'important. Dans c'cas, j'vais l'oublier direct'. »

Cette fois, il eut un ricanement franc. Le genre qui ressemble un peu au grognement d'un chien et qui lui était si habituel, renforçant l'aspect brutal de ses proportions corporels. Tout cela n'était qu'apparences, mais cela contribuait à le rendre si repérable. Son regard revint vers la mer. C'était fou comme cette violence naturelle l'apaisait. Comme si cette violence absorbait aussi celle qui le déchirait en permanence pour le laisser en paix quelques temps. C'était bien. Vraiment. Il aimait cette sensation de calme.

« Si vous m'avez jamais croisé, c'est qu'vous venez pas souvent. C'pas plus compliqué. En même temps, v'nir ici pour s'taper la causette, c'est bizarre. Devriez sortir dans les bars plutôt. »rétorqua-t-il d'une voix moqueuse. « Pis, franchement j'suis pas un super interlocuteur, vous allez vite vous faire chier. »

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014

Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Dim 11 Jan - 12:24

Le jeune patient ne semblait pas apprécier ma compagnie. Il jouait entre un ton moqueur et lassé. Peut-être qu'en abordant les mêmes tendances, la discussion pourra évoluer. Ainsi, rétorquai-je en pointant du doigt l'eau qui s'étendait en dessous de nous :

-"Les bars ? Disons que je préfère l'eau à l'alcool"

Je trouvais ça plutôt marrant de lui répondre de la sorte. Sous mes airs sérieux je n'en restais pas moins un homme, avec toutes les caractéristiques qui lui sont associés. Imparfait, pour résumer. Je ne pouvais me permettre de lui donner l'envie de partir, je ne pouvais donc pas me montrer irrespectueux.

-"Je ne suis pas britannique mais j'avais cru comprendre qu'il était de coutume ici de se présenter quand quelqu'un le faisait aussi. Mais je respecte votre choix, ce n'est pas si important que ça au final.''

Il n'était pas du genre à se confier facilement, il avait refusé de dévoiler son prénom, qui n'est en soit, pas difficile à trouver. Alors pour en savoir plus sur lui, son pouvoir, il me faudra surement beaucoup plus de temps, et bien qu'en en aillant globalement plus que les autres, la différence n'était pas significative, ce dernier était donc précieux.

-"Désolé si je vous ai offensé, ce n'était pas mon intention."

Je n'étais pas sûr que mes paroles allaient vraiment aboutir à une réaction de sa part, mais je ne voyais vraiment pas ce que je pouvais faire de plus. Par réflexe j'ai décollé la partie gauche de ma veste de ma poitrine afin d'avoir accès à la poche intérieure qui me permit de sortir ma gourde métallique.

-"Voyez, il n'y a meilleur bar que l'endroit où on a décidé qu'il était le meilleur. A votre santé."

Cette gorgée amère fit son effet. Ce goût ne m'était pas forcément très agréable, mais nécessaire pour pouvoir me détendre. L'effet de l'alcool n'était pas un problème pour moi, je pouvais effacer ce problème sans soucis en usant de mon pouvoir sur mon corps. Pour maintenant, je n'en avais pas besoin une gorgée n'avait pas de quoi assommer une personne, surement pas même un enfant.


Dernière édition par Jason Alderoy le Sam 28 Fév - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Mar 20 Jan - 23:58

Haussement de sourcil. Ce mec était étrange. Il était mal placé pour juger. Mais bon. Il haussa les épaules en réponse à sa blague avec une légère moue. Il a un petit ricanement en entendant l'homme parler des us et coutumes. Franchement, il avait la gueule d'un mec qui respecte les règles de politesse ? Waw, ce mec était chéper, mais d'une force. Au fond, Fawst trouve plutôt ça amusant. S'il n'est pas d'humeur à discuter, rigoler au dépend de quelqu'un, ça pouvait se faire.

« Du pays d'où vous v'nez, la politesse est obligatoire ? Sans déconner, ici, y'a pas que des buveurs de thé qui seront ravis de vous répondre. Descendez d'votre utopie. Mais Fawst. Comme le con qui passe un pacte avec le diable dans je sais plus quel bouquin périmé. »

Le brun exagerait volontairement le trait. Il savait très bien que le bouquin en question, c'était Faust de Goethe, et même, il l'avait lu. Aussi étrange que ça puisse paraître, il lui arrivait de ne pas être qu'un cliché. Mais c'était plus simple pour lui de jouer les gros durs qu'avouer qu'il regrettait de ne jamais avoir été attentif à l'école et qu'au final, il regrettait d'être si peu cultivé. C'était plus simple de jouer le rebelle illettré convaincu de n'avoir rien raté.

« J'vois pas pourquoi vous m'auriez offensé. Faudrait d'jà que j'en ai quelque chose à foutre de vous ou d'votre avis, vous pensez pas ? »rétorqua-t-il en tournant la tête vers lui, le toisant avec un regard ni complètement sérieux, ni complètement moqueur.

Le grand brun le regarda alors sortir une gourde de sa veste. Il eut un nouveau ricanement à sa phrase. Il cachait bien son jeu, ce mec. Enfin. Sa santé. C'était assez ironique qu'on lui dise ça alors qu'il venait d'entamer une cure d’anxiolytique pour passer outre sa rupture avec Addison. Plutôt ironique ouais.

« Ouais. A votre alcoolisme aussi. Sans déconner, c'est un vrai truc de pochtron la vasque dans la veste. »lâcha-t-il carrément moqueur. « Enfin, vous l'cachez plutôt pas mal. Faites juste gaffe de pas trop picoler à côté du bord. Doit y'avoir un paquet de cons qui meurent comme ça. »

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014

Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Mer 21 Jan - 21:40

La désinvolture du jeune mutant commençait légèrement à me faire sourire. Il ne se souciait que très peu de qui j'étais au final et je doute que le fait de le savoir aurait changé son comportement. Cependant, il avait fini par dévoiler son nom, je pouvais donc enfin souffler et éviter la gaffe de le prononcer avant qu'il ne me l'ait dit.

-Enchanté Fawst. Comment va Gretchen ?

Lorsqu'on avait posé son dossier sur mon bureau, son nom m'avait fait tilt. C'est vrai qu'il était semblable, dans la prononciation, à celui d'une pièce de théâtre. Cependant, ce tilt n'avait pas attiré mon attention plus que ça, le fait étant qu'il venait de part sa parole réanimer ce tilt et donc cette parcelle de mémoire ce qui m'avait permis de rebondir sur ce qu'il venait de dire.

Quand il ouvrit à nouveau la bouche pour ne rien faire de plus que provoquer, je ne pus m'empêcher de porter à mes lèvres ma gourde de métal. C'était une manière d'éviter la question plus que de boire, et le jeune homme ne tarda pas à réagir à ma tentative de silence.

-Tant mieux, je ne risque rien alors, si il n'y a qu'un paquet de cons qui meurent ici. Je vous retourne poliment le conseil, libre à vous de considérer le conseil d'un pochtron ou de l'ignorer.

Cette phrase m'avait semblé beaucoup trop provocante, mais le jeune homme, Fawst, l'avait cherché, je n'allais pas user de mon pouvoir pour corriger ce dire. De toute façon, la provocation devait être l'uniquement moyen d'aboutir à une conversation avec lui, puisque la politesse et la normalité n'ont pas fonctionné. Peut-être n'était-ce pas le meilleur moment pour converser ensemble, mais le temps d'une vie est limité, tâchons de ne pas attendre que le sablier se vide entièrement.

-Oh et puis, vous avez raison, tu as raison, je suis un pochtron. Mais un pochtron plus intelligent qu'il n'y parait, et il en est de même pour vous, en tout cas, pour ce qui concerne le deuxième point cité.

Un compliment, envers un mutant, voilà qui était rare. Enfin, rare n'était pas forcément le meilleur mot à employer puisque je m'exclamais assez souvent en lâchant un ''fascinant'' ou ''extraordinaire'' en étudiant les divers mutants lors de ma carrière.


Dernière édition par Jason Alderoy le Sam 28 Fév - 2:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Mar 27 Jan - 22:25

Gretchen, Marguerite, selon les traductions. Ouais aussi inculte qu'il voulait paraître, il savait. L'idiot n'était pas si idiot. Moins que ce que beaucoup pensaient. Le statut de mec bourru et stupide, ça lui allait. Il préférait. Cela lui laissait le droit d'être con, sans avoir à se justifier de sa connerie. S'il avait envie de taper un type, il avait envie de pouvoir le faire sans autre explication que d'être un con violent. Au moins, on essayait pas de faire des à ses impulsions autre chose. Pas d'idées débiles. Pas de justification. La violence pure, presque noble à ses yeux. Fallait être con pour taper un autre type pour une raison spécifique. Frapper un mutant à cause de sa mutation, ça c'était pas noble du tout. C'était sale comme violence. Taper un type parce qu'il a une tête de con, c'est pas mal par contre. Bref. La psyché de Fawst était sûrement un peu bancal comme celle de beaucoup de gens.

« J'ai jamais aimé Gretchen alors probablement bien. J'préfère aimer le diable en personne. »rétorqua-t-il avec un sourire en coin.

C'était pas très loin de la réalité. Il aimait Addison comme personne, et sous ses airs d'ange, le petit blond pouvait s'avérer démoniaque. Surtout envers lui en fait. Mais comme Faust, il avait pactisé, et impossible de rompre ce lien, cet engagement envers le blond. Au fond, il n'était pas différent du vrai Faust. C'était juste moins surnaturel.

« Si j'avais voulu tomber, j'l'aurai déjà fait depuis longtemps, et sûrement pas avec un témoin qui puisse appeler des secours. »lâcha-t-il pensif.

Ses réflexions pouvaient prêter un brin à confusion sur la volonté de vivre de ce grand gaillard. Il était surtout convaincu que s'il avait à se suicider, il ferait en sorte que cela ne rate pas. Il était efficace Fawst. C'était dans sa nature de ne pas faire de choses inutiles.

« Si vous êtes un pochtron, vous d'vez pas être si intelligent que ça. 'fin, l'alcool, c'est pas le truc dont on abuse quand on a un peu de bon sens. »marmonna-t-il d'un air blasé. « Vous vous trompez. J'suis pas plus malin que c'que j'ai l'air. J'pense pas que ce soit si intéressant qu'ça d'être intelligent. Ça fait du mal de trop réfléchir. »

Il suffisait de voir comme son frère se torturait à réfléchir, à essayer de tout comprendre. Il n'en avait pas l'air plus heureux. C'était pas bien d'trop réfléchir, c'était certain.

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014

Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Sam 28 Fév - 2:13

''-Et pensez vous que le diable vous aime en retour ?''

Lui répondre, tout en cherchant à en savoir plus, était réellement la seule chose que je pouvais faire. Il n'était pas le premier mutant que j'interrogeais, ni le premier à rester fermé à mes questions plus ou moins dissimulées, mais il avait ce quelque chose, ce mélange d'arrogance et de fierté, de passé lourd à vivre et de futur prometteur. Les mutants étaient décidément, infiniment, passionnants.

''-Trouvez-vous que j'ai l'air d'en avoir abusé ? Où, me trouvez-vous pompette ? Je pourrai continuer à passer la soirée à boire et être tout aussi conscient et sobre à la fin.''

Ceci dit, on pouvait se demander deux choses; si je n'étais pas déjà sous l'emprise d'alcool ou si quelque chose clochait chez moi, si une ''chose'' faisait que ce que je venais de dire était vrai. Il ne restait qu'à voir quel choix ferait l'homme qui partageait cette discussion.

''-Je me trompe rarement jeune homme.''

Notre conversation ne cessait de tourner en rond et les informations ne fusaient pas. Je commençais sérieusement à songer à rentrer. La lune ne cessait de se montrer, le soleil de se cacher. La noirceur ne cessait de paraître, la clarté de disparaître. Je n'avais plus d'idée, plus de question à lui poser pour faire avancer la chose; Ce qu'il venait de dire me fit un choc intérieur, réfléchir, ça fait mal. Cet homme avait raison, et tord à la fois. Si je ne réfléchissais pas sans cesse je mettais ma vie en danger, mais en attendant, je me torturais, devenais parano parfois.

''-Tu as raison, réfléchir fait mal. Mais souvent, cela permet d'éviter d'autres maux. Quoi qu'il en soit, je tenais à te remercier pour la conversation.''

Dis-je avant de commencer à rebrousser chemin. Je venais de refermer ma veste, mon manteau, tout juste après avoir vérifié que ma gourde était bien rangée. Ma mission n'était pas terminée, mais la nuit se rapprochait sans cesse. La dos tourné, le pas stoppé je tins à nouveau quelques mots :

''-Fawst, dis-moi, de quoi es-tu réellement capable ?''

Le tout pour le tout. L'audace, payera-t-elle ? La bêtise, payera-t-elle ? Seul l'avenir nous le dira, mais entre nous, l'avenir n'est pas toujours l'avenir.. L'effet papillon n'a pas lieu d'être si on empêche ses ailes de bouger. Le temps représente les ailes du papillons et je suis celui qui peut l'empêcher de battre des ailes.

[Hrp: Je suis tellement désolé pour le retard, après mon absence je n'avais tout simplement pas vu le Rp. Ça peut paraître grossier comme excuse, j'en conçois, mais le fait est là. Gomen]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst) Jeu 26 Mar - 17:02

« Le diable n'est pas fait pour aimer. Le diable n'est fait que pour lentement vous consumer de désir et de folie. »répondit-il d'un ton pensif.

C'était ce que faisait le beau blond, il le rendait fou, d'amour, de désir, de jalousie. Une lente et funeste destruction qu'il opérait sur lui depuis des années. Il avait perdu la vue en partie à cause de lui, à cause de la place qu'il prenait dans son esprit, à cause des négligences qu'il lui faisait commettre en n'étant plus là. Il lui avait pris son amour propre, parfois même sa dignité. Mais il l'aimait malgré tout. Il avait vendu son âme au plus beau des diables.

« Ni l'un, ni l'autre. Et si vous affirmez ça, c'qu'vous êtes sacrément habitué. Donc, j'me trompe pas en affirmant que vous êtes un p'tain d'alcoolique. »marmonna-t-il vaguement, définitivement pas vraiment intéressé par le débat.

Il eut un ricanement moqueur en entendant l'homme dire qu'il se tromper rarement. Il s'entendrait bien avec Quinn niveau présomption. N'empêche, c'était une réponse débile. On se trompe forcément, tout le temps, sur tout. C'est juste qu'on a pas assez de recul pour le voir. On est pas assez omniscient. Ceux qui affirment ne pas se tromper sont sans doute ceux qui font le plus d'erreurs.

« Vous d'vez vous tromper plus souvent que moi pour affirmer un truc pareil. Ou être vraiment mégalo. »souffla-t-il en attrapant son paquet de cigarette, en glissant une entre ses lèvres.

Il avait l'alcool, lui avait la nicotine, chacun son addiction, non ? Enfin. La flamme du briquet éclaira un peu mieux son visage morose. Il aurait sans doute dû songer à rentrer, mais l'envie n'était pas là. Il n'avait pas envie d'affronter les mots de son frère, ses tentatives pour lui faire oublier Addison. Une cause perdue. Ici au moins, personne ne voulait le tirer de la mélancolie qui l'engluait. Il n'y avait que cet emmerdeur de poivrot. Quoique, il avait l'air décidé à partir...

« J'sais pas. J'préfère pas réfléchir. Chacun son truc. »lâcha-t-il en réponse, lui faisant un léger signe de main en l'entendant s'éloigner.

Il aurait aimé que tout s'arrête là. Mais l'homme dit la phrase de trop. Celle qui le fit contre son grès réfléchir. Cet homme n'était pas aussi alcoolique et désintéressé qu'il le paraissait. Fawst avait beau être idiot, il savait flairer les embrouilles et là, il sentait une forme de danger. Presque de la menace dans cette question sans vraiment savoir pourquoi. Ou alors il devenait trop méfiant... Il se leva lentement, il dominait l'homme de sa grande stature. Il le dépassa, et sa main saisit le col de l'homme.

« Je sais pas ce que tu veux, gars. Je suppose que t'es un putain de stalker. T'as vu que je vivais à l'institut, tu veux une démonstration du mutant, c'est ça ? T'es pas tombé sur la bonne personne, t'es trop humain et insignifiant pour que je te fasse une démo. Par contre, je t'assure que si tu veux que je te refasse le portrait, j'ai pas besoin de mutation. » gronda-t-il d'une voix sourde. «  Alors si je te vois traîner autour de ma famille, je te bute. »

Il porta la cigarette à ses lèvres et souffla sa fumée à son visage, avec tout le mépris possible. Peut-être qu'il savait effectivement réfléchir, peut-être que ça évitait des maux, mais la souffrance de se sentir menacé en permanence était là quand on réfléchit. La peur de perdre des êtres chers.

HRP:
 

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On a knife-edge (Jason & Fawst)

Revenir en haut Aller en bas

On a knife-edge (Jason & Fawst)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Catch : Fin de carrière pour Edge!!!!
» Gel Olive Oil Edge Control d'Organic Root Stimulator
» Que pensez-vous du tout nouveau EDGE?
» Megabass - Knife Back Shad
» Smiley d'automne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: GREYSTONE ; other places. :: Outside the city. :: Les plages et les falaises.-