Partagez|

(OLI) φιλοσοφία.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:11

Oleander F. Jones
All you ever think about are sick ideas involving me, involving you.
evolved ?
NOM : Jones, ça suinte la banalité par tous les pores. On en croise des bien gras, des bien beaux, des grosses sensuelles et des vieilles lubriques, des vieux chacals et d'autres aigris. Ça n'a tellement rien d'inhabituel que c'en est insultant pour le lettrage. Son arbre généalogique a les racines plantées dans les bidonvilles de Londres et ses fruits, des figues, sont gorgées de corruption.  
PRÉNOM : Oleander, comme pour faire joli, mais finalement, ça fait tache. Ça reste une fleur malgré tout, dégageant un parfum capiteux d'originalité. Quand on sait que le bijou fait de quelques pétales colorés est en fait d'une haute toxicité, on se dit que ça le sied à merveille, à ce parasite humain. Au cas où ça ne fut-ce pas assez, on lui attribua à la naissance un nom aux syllabes anglo-saxonnes, Faerwald.
SURNOMS : C'est Oli, pour faire court et bref, parce que son nom complet n'inspire rien, puis Fae, pourquoi pas. Ça ferait presque magique, ça le plairait sûrement.
ÂGE : Dix-huit pétales envolés, dix-huit années évanouies, révolues. Mais le temps n'a plus d'impact sur son visage, comme s'il était une poupée de cire. Mais la beauté de la rose est éphémère, son rouge sanguin vire à un moment ou à un autre au pourpre sale.
ORIGINE : L'histoire de sa famille est à jamais ancrée et encrée dans celle de la Perfide Albion. Ça s'entend dans son accent trop prononcé de Tottenham.

MÉTIER / ÉTUDES : Simple étudiant à l'institut. En fait, il ne fait rien d'autre qu'apprendre à maîtriser son don complexe et singulier. Il aurait beaucoup aimé vivre de ses dessins, vivre de sa passion. Mais le Destin n'a jamais été son allié dans cette guerre qu'est la Vie.
ORIENTATION SEXUELLE : Oli est la personne la plus indécise de la galaxie. Des parfums à la glacerie aux préférences sexuelles. C'est avec un grand sourire gêné qu'il vous répondrait qu'il n'est sûr de rien. Vous n'en sortirez pas plus avancés.
STATUT CIVIL : Célibataire, parce que la définition même du mot "amour" semble avoir disparu de son dictionnaire. Il essaie, par un peu tous les moyens, de retrouver le sens de ce mot presque exotique.

CARACTÈRE : Oli est souriant, adorable, brillant, débrouillard et curieux, mais aussi timide, labile, garce, trop franc et peut-être un peu trop hermétique.
INFORMATION PHYSIQUE : C'est là que ça se complique. Sa crinière brune fait ressortir ses grands yeux qui illuminaient autrefois un doux visage aux traits lisses. Maintenant, un seul œil a gardé l'éclat de sa beauté passée bien qu'il ternisse petit à petit. L'autre, n'est que la preuve physique de son handicap visuel. Une rare pathologie née en même temps que ses dons, qui réduit son acuité visuelle pour qu'il puisse déranger celle des autres à sa simple volonté. Un mal pour un bien, dirons-nous. Cela reste une sorte de globe torve, rouge et noire, pénétrant l'esprit et même l'âme, la détaillant. Le garçon, ni trop haut ni trop petit, a une taille moyenne qui lui permet enfin de passer inaperçu quand tout, de son œil étrange à l'intérieur même de son organisme, fait de lui un monstre : un exclu de la société. Pour pallier un manque de confiance en soi, il a placé là, sur sa bouche une sorte de sourire éternel, qui ne se défait jamais. Mais, les apparences sont bien souvent trompeuses et c'est un peu le maître de ce jeu-là.

DON / PARTICULARITÉ : L'illusion est un animal sauvage qui évolue à l'intérieur du jeune homme et qu'il n'a pas encore su dompter. C'est la capacité de vous faire voir, sentir ou ressentir des choses qui n'existent pas. La capacité de changer la réalité, votre réalité, puisqu'il ne peut que se concentrer sur une cible pour le moment. C'est une sorte de détraquement de vos sens, principalement la vue, l'ouïe et le toucher. Un enfer à vivre, puisque si vous êtes victime d'un illusionniste, vous ne voyez plus la frontière entre le réel et l'imaginaire. C'est donc un don particulièrement dangereux qui attire l'attention des hommes en blouses blanches. Pour l'instant, c'est plutôt un don récréatif. Il peut vous faire croire dur comme fer un peu n'importe quoi, mais ça ne dure pas bien longtemps. Les gens se rendent généralement compte de ses supercheries. Ce qu'il sait le mieux faire, est de revêtir l'apparence d'une toute autre personne, toujours la même, mais dès qu'une chose demande de la précision, cette "transformation irréelle" s'estompe. Ça l'amuse de tromper les gens, de leur faire croire que leurs spaghettis sont des vers, que les petits papiers ridicules qu'il tire de sa poche sont de gros billets. Le seul problème reste les caméras de surveillance qui n'enregistrent aucune trace de ces "trucages". En effet, l'illusion se nourrit de l'imagination qui provient des esprits. Rien n'affecte réellement la réalité.
histoire
Le cœur palpitait. Le tic tac perpétuel que produisait la grande horloge, recouverte de toiles d’araignées, faisait battre irrégulièrement l'organe. Il voulait sortir de sa cage thoracique comme un passereau agité. Du plus profond de son âme, il sentait monter en lui une vague de souvenirs, comme s'ils provenaient des fondations et même d'en dessous encore de la masure branlante qui lui servait autrefois de foyer. Un manoir éloigné, dégringolant, reflet d'une fortune qui périclitait. C'était là, sur le parquet sale de ce qui devait être la pièce à vivre, que le sang de sa mère avait coulé. Il sentait, en passant ses doigts blêmes et fébriles sur les lames fissurées qu'une part d'elle était encore là, que la cascade rouge s'était infiltrée dans le sol pour y rester à jamais, comme une relique fluide. Lorsque les hommes habillés de blouses blanches étaient venus, ce fameux jour de Décembre. Un jour frais, il faisait étonnement doux. Le grand, là-haut, se moquait peut-être un peu d'eux. Ils l'ont pris alors qu'elle ne voulait pas les suivre. Une grande télépathe, disait-on. Une tarée, chez elle. Elle était assez folle pour les forcer à lui tirer une balle dans la tête en s'introduisant dans leurs esprits. Tout ça pour échapper à sa condition de cobaye de première qualité. C'est à travers une brume épaisse qu'Oli revoyait le corps inanimé de sa mère s'écraser contre ce-même parquet sur lequel il était assis en tailleur à l'instant. Une perle se dessinait de ses yeux pour glisser sur ses joues. Ses poings se serraient. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Comprendra-t-il un jour ou est-il destiné à mourir de ces expériences comme un cochon exténué ? Il craignait, à ce moment précis, que la porte close, se tenant fièrement derrière lui comme pour garder les lieux impénétrables par un intrus, ne s'ouvre brusquement pour laisser apparaître le visage déformé par la folie de ces scientifiques. Elle tomba, comme ça, sans un bruit et le décor s'évanouit. Plus rien ne fut opaque et quelques points rouges mouchetèrent alors une grande prairie. Il ne contrôlait pas son pouvoir, c'est son pouvoir qui le contrôlait.
Il ne faut pas s'imaginer, en tombant dans son regard constellé, que le garçon abritait tout un univers de sérénité. Il est même terrible de se dire qu'un beau jour, sa vie fut belle alors que dans les moindres détails, elle fut calculée, maniée et remaniée de sorte qu'elle soit un véritable enfer. Les gens qu'il aimait n'étaient jamais avec lui ce qui confirmait cette théorie. Ne se trouvant pas parmi les anges, il ne pouvait être qu'entouré de démons. Des grands secrets comme des petits, des relations malsaines avec des amis qui ne l'étaient plus le lendemain. Sa triste réalité à laquelle il tente encore aujourd'hui de fuir, à travers son monde de rêve qu'il crée par simple pensée. A jamais, il erre en cherchant les réponses à ses questions. A jamais, il se demande si le Ciel un jour l'entendra et pendant ce temps, il sourit. Le même sourire qui se trouvait sur la bouche de sa mère. Il n'avait rien de son père, cet ouvrier anglais qui grignotait la fin des mots. Finalement, c'est en grandissant qu'il se découvrit des traits bien à lui, un caractère qu'il n'avait acquis ni de l'un ni de l'autre. Un tempérament de feu et des pouvoirs mystiques.
Si l'Eglise dans laquelle les Jones avaient déjà été bannis le considérait comme l'enfant du Démon, l'enfant maudit qui détraque la réalité et nous fait tomber dans son vice, lui, se sentait renaître. En se découvrant le don d'illusion, il eut, l'espace d'un court instant, l'espoir d'accomplir de grandes choses dans sa vie et de se sortir, peut-être un jour, de la crasse qui l'enserrait depuis la mort de sa mère. Mais c'est en repensant à elle que cet espoir s'est envolé. Non, il était voué à finir comme celle- ci. Noyé dans son propre sang, tué par ses propres pensées tordues et distordues. C'était un effet une capacité sibylline que d'entrer par effraction dans la tête des gens et d'accrocher à la paroi de leur crâne des images, à leurs oreilles des sons, à leur langue des goûts, à leurs narines des senteurs et à leur peau de la matière, tous irréels.
On évite de regarder trop longtemps son œil captieux pour ne pas avoir des hallucinations. On l'évite, lui, tout entier. Parce qu'il fait peur. Alors il se réfugie entre les reins d'hommes aussi monstrueux que lui, puis de femmes quand celles-ci acceptent d'écarter un peu les cuisses. Il se perd lui-même dans cette lubricité, mais retombe vite sur ses pattes, se reprend en main. Il a dix-huit ans. Ce n'est pas l'âge de l'abandon. Ce n'est pas l'âge où l'on baisse les bras pour lever autre chose. C'est l'âge où l'on se questionne, certes. Mais c'est surtout l'âge où l'on avance. Et il continue d'avancer, séparant la foule dégoûtée par son regard noir. Où va-t-il ? Lui-même ne sait pas. Ce n'est pas tant la destination qui l'intéresse aujourd'hui, mais le voyage.
BEHIND THE SCREEN
Avatar : KEN KANEKI (TOKYO GHOUL)
Pseudo/prénom : Alexandre.
Ton âge : 16 ans.
Comment as-tu connu le fofo ? Par le pouvoir de l'amour et de cookies (ou par Bazzart si vous préférez)
Fréquence de connexion : IMMER !
Commentaire : Dissertation ou écrit d'invention, vous avez 3H !


Dernière édition par Oleander Jones le Mer 17 Déc - 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá


Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:17

Je connais pas Tokyo Ghoul, mais ça à l'air assez cool !!
Bienvenue officielement sur le fofo crazy

Bonne chance pour ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas (désolée je suis un peu expéditive je dois aller me coucher T.T) coeurs

PS : la blagounette du commentaire m'a fait rire xDD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:19

Bienvenue officiellement ici !
Ce que j'ai pu lire me met l'eau à la bouche, diantre ! ♥️
Du coup, je te souhaite bon courage pour la rédaction et je m'occuperai de ta validation ! N'hésite pas nous mpoter si tu as des questions ! hug

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:26

Moooooooooow, vous êtes des amours tous les deux ! En tout cas, je viendrai violer vos fiches de liens hihi !
Vous êtes canons, mais bon, je sais pas trop d'où sortent vos bonhommes, je ne suis habituellement pas très manga. Heureusement que j'étais complètement amoureux de Kaneki et que du coup, j'ai pas eu à chercher longtemps. Tokyo Ghoul c'est superbe du peu que j'ai vu depuis mdr *out*

Sinon, je vous aime déjà d'un amour inconditionnel les gars et beau boulot pour votre forum fall ! Le contexte déboîte sa grammaire !

Vous êtes coolos. perv
Bises sur vos fesses hihi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:33

Nos pauvres fiches de liens n'attendront que ça ! ;)

Merci pour les compliments !

Dans mon cas, le manga, c'est Letter Bee, une histoire sur... DES POSTIERS ! Bon vu que c'est un monde fantastique, c'est hyper badass comme job, mais des postiers quoi ! 8D

Et perso', je connais pas Tokyo Ghoul, mais ça a l'air sympa... Faut que je me motive à revoir des animes ! ><

Merci pour les bises sur les fesses ! Héhé ! bounce

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Lun 15 Déc - 23:37

Des postiers What a Face !!
En tout cas, merci à vous encore ! hihi
*envoie de la motivation*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Jeu 18 Déc - 0:41

J'aime beaucoup ton histoire... Beaucoup de mystères, mais ça me va ! ♥

Tu es validé(e) !
Trop gg sisi tmtc !
Félicitation jeune padawan !

Trop le swag ! Tu peux jouer avec nous maintenant !

Encore mieux, tu peux aller te faire une fiche de liens et demander plein de liens seksy aux gens ! Tu peux aussi recenser le métier/les études que tu fais à Greystone, mais aussi ton habitation parce que c'est cool d'avoir un toit et des voisins ♥ Et puis si tu veux rp (ben ouais c'est le but quoi), tu peux te rendre dans les recherches de rp. Tu peux aussi faire un journal pour ton personnage, tu le gères comme bon te sembles. Et aussi si tu as besoin de créer un scénario, tu peux aller voir cette catégorie.

Pour finir, tu peux supporter le fofo et voter sur les tops-sites ou alors tu peux aller te divertir dans le flood et les jeux.


_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία. Jeu 18 Déc - 20:08

Eh oui, J'aimerai vraiment que ça soit plus "réel" et que l'on comprenne le personnage en se liant à lui, en nouant son histoire et en la dénouant. C'est un garçon plutôt hermétique, tout comme son histoire qui ne laisse transparaître que quelques grandes lignes. hihi
Merci pour la validation en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (OLI) φιλοσοφία.

Revenir en haut Aller en bas

(OLI) φιλοσοφία.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: One more soul to the call :: Some important things. :: Les archives. :: Fiches de personnages.-