Partagez

(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rasmus Arsanjani
admin ♦ can't hold us
Messages : 53
Inscrit(e) le : 05/01/2015
Double compte : Fawst & Quinn MacMahon. Ouesh.
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. 7yumiko-20141222-213014
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. BBaKbqb
Ton âge : 32 ans.
Pouvoir : Pyrokinésie (manipulation du feu, aucunement sa création).
Métier ; activité : Instituteur à l'école maternelle de Greystone & professeur bénévole à l'Institut.
Lieu de résidence : L'institut, par habitude.
Côté coeur : Célibataire.
Avis sur les évolués : Ni pires, ni meilleurs, ils sont simplement différents.
MessageSujet: (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. EmptyLun 5 Jan - 19:18

Rasmus S. Arsanjani
Mistakes are always forgivable, if one has the courage to admit them.
Evolved
NOM : Arsanjani, un nom que beaucoup n'orthographie pas correctement, mais avec le temps, Rasmus n'y prête plu attention...  
PRÉNOM : Rasmus Saeed, se parents ont tenu à ce que ses deux origines soient visibles dans ses prénoms, le premier est donc suédois, le second perse.
SURNOMS : Raz, Sae, m'sieur, « hey l'prof », en somme, un peu tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi.
ÂGE : 32 ans.
ORIGINE : Suédoises et iraniennes, un mélange quelque peu original, mais pas mauvais, non ?

MÉTIER : Instituteur, il a un poste dans l'une des écoles maternelles de Greystone. Il enseigne aussi bénévolement à l'Institut, à un autre genre d'élèves.
ORIENTATION SEXUELLE : Cet homme est un sentimental, il tombe amoureux d'une personne, peu importe, son sexe, son genre, la personne seule a de l'importance.
STATUT CIVIL : Actuellement célibataire. Et cela ne le dérange pas.

CARACTÈRE : Calme, ce n'est pas un secret, à l'institut, Rasmus est considéré à juste titre, comme le professeur le plus zen, supportant à peu près tout ce qui possible de supporter pendant un cours : de l'élève cancre au plus pur maladroit. Compréhensif, il sera le premier à accepter les excuses et à faire table rase des erreurs passées. Il a aussi une certaine empathie qui lui permet de cerner rapidement les sentiments et l'état d'esprit d'autrui, lui permettant d'adapter ses propres réactions. Pacifiste, il essaie toujours de désamorcer les conflits, d'apaiser les consciences. Doux, il fait attention à ne pas heurter les autres, à prendre soin d'eux.

Passif, Rasmus a tendance à subir les choses que les décider, surtout dans sa vie personnelle, il ne sait pas vraiment prendre des initiatives, il laisse les choses se faire. Angoissé, même s'il réussit à dissimuler ses angoisses, il ne peut s'empêcher d’appréhender le futur, d’appréhender de perdre le contrôle sur son don, etc. C'est un homme plein d'angoisses et d'anxiétés. Introverti, à force de ne jamais vouloir faire de vagues, il a fini par toujours cacher ses émotions, les néfastes surtout, mais cela n'a pour résultat que de le faire culpabiliser, ou l'attrister une fois seul. Secret, il parle très peu de son expérience personnelle, de son passé, il n'apprécie pas qu'on aille fouiller son passé alors que lui-même tente de l'oublier tant bien que mal. Maniaque, il met un point d'orgue à ce que toute sa vie respecte le même schéma, que son hygiène de vie soit bonne, que son intérieur soit rangé.

INFORMATION PHYSIQUE : Un teint légèrement basané, une stature digne et haute, Rasmus ne se distingue pas que par son ethnicité multiple. D'autres détails, bien moins agréable le caractérisent : depuis la révélation de son on, son organisme n'assimile pas correctement sa mutation, aussi son physique est marqué par cette lutte sans fin : une partie de ses cheveux a blanchi très rapidement, contrastant avec sa chevelure de jais, ensuite, sa peau est marquée par des traits bleutés, en réalité, il s'agit de réactions cellulaires, d'explosion de la capillarité sanguine de l'homme, la plus visible étant sur sa joue, mais il en a sur tout le corps.
Plus réjouissant, il porte les cheveux très long, ce qui est plutôt remarquable pour un homme de son âge. De dos, on peut le confondre avec une femme, n'étant pas extrêmement carré d'épaule.


DON : Rasmus est pyrokinésiste, cela signifie qu'il peut manipuler le feu : il peut le déplacer, le sculpter, l'augmenter, le réduire, l'éteindre. Mais pour cela, il doit avoir une source pré-existante, le feu ne peut pas naître de rien, il doit avoir une flamme, même minuscule pour utiliser son don. Avec les années, il a appris à maîtriser les effets de son don, mais rien n'était gagné, au départ, son don a déclenché beaucoup d'accidents. A présent, il utilise son don avec parcimonie, et pour se rassurer a créé des choses assez étranges : il utilise le feu comme outil créatif, créant des esprit de feu ou des animaux de flammes, ce n'est qu'effet pyrotechnique, mais cela prouve son degré de maîtrise, mais il lui reste encore beaucoup à apprendre. De plus, il ne craint pas les brûlures du feu, son corps étant en quelque sorte protégé des flammes.
Mais le soucis de sa mutation, c'est qu'elle n'a jamais été bien vécue par son organisme, provoquant chez lui comme des réactions de rejet. Aussi en même temps que sa capacité, son corps a commencé à le faire souffrir d'une forme dérivée de fibromyalgie : ses muscles, et ses articulations lui sont très régulièrement douloureuses, il a régulièrement la sensation que sa peau est en train de brûler, des difficultés à dormir, des problèmes de concentration, etc. Il ne fait plus appel à la médecine traditionnelle depuis une petite décennie, mais emploie les médecines douces, la relaxation, et l'ostéopathie pour se soulager. Et bien sûr depuis qu'il a intégré l'institut, les dons de soin mis à disposition par ses collègues.
histoire
Ne pas réussir à dormir, Rasmus a fini par s'y habituer avec le temps. Mais il y  a une chose qu'il n'arrive pas forcément à supporter les souvenirs qui vont avec l'insomnie. C'est ça le plus agaçant en fait. Le fait que le cerveau ne cesse pas de fonctionner, qu'il ne se mette pas sur pause. L'homme finit par attraper son zippo, et commence à jouer avec la flamme.

La flamme effleurait la cigarette. Rasmus se sentait menacé. Il n'était pas l'adolescent le plus costaud. Ni le plus intelligent. Encore moins le plus apte à se défendre Alors, oui, il avait peur. Ces garçons, il les connaissait. C'était les grands frères de certains de ses camarades de classe. Il avait toujours trouvé qu'ils étaient très beaux et impressionnants, mais là, face à leurs regards, il les trouvait effrayants.

« Quand est-ce que tu rentres dans ton pays ? »

« Sale arabe. »

Comment leur dire qu'ils avaient tous tort ? Que son père n'était pas un sale arabe, mais persan ? Que son pays, c'était ici puisque ses deux parents avaient acquis la nationalité suédoise et que lui même était né ici ? Rien ne passa ses lèvres. Il avait peur. La colère aussi naissait en lui. Et quand l'un d'eux commença à l'attraper un peu trop violemment, la cigarette dans la main de son camarade s'enflamma instantanément et même après combustion de l'élément, le feu continua de brûler, enflammant les agresseurs d'une façon surréaliste. Ils prirent la fuite et les flammes s’atténuèrent d'elles-même pour disparaître. Rasmus était assis par terre, le souffle court. Il n'arrivait pas à comprendre ce qui c'était passé. Il avait treize ans et le feu allait devenir son pire ennemi.

Ses doigts passent sur la flamme. Il n'en sent plus la brûlure. Du feu, il ne ressent qu'une douce chaleur qui maintenant lui semble après toutes ces années apaisante. Il s'asseid sur le rebord du lit, son briquet toujours à la main. Le claquement du zippo ouvert puis fermé le rassure. Il se lève finalement pour se mettre à la fenêtre.

A travers la vitre, il observait les autres. Il avait dix-sept ans  mais ses passe-temps se résumaient à aller en cours, et nager avec assiduité tous les soirs dans la piscine du lycée. Il avait peur. Peur de tout, mais surtout de lui. Il n'arrivait pas à ôter de son esprit la vision du feu. Il y avait toujours du feu. Où qu'il aille cet élément semblait si instable. Il avait peur que les briquets deviennent des lances-flammes, que les gazinières deviennent des fours crématoire. Il avait peur tout le temps. Et qu'importait les séances de psychanalyse, les traitements, tout lui semblait si confus, embrouillé, terrorisant. Et puis, il y avait les douleurs. L'impression parfois d'avoir ses mains qui brûlaient. Tout cela. C'était un véritable cauchemar. Rasmus sursauta en entendant les quatre petits coups sur la porte. Il se ressaisit.

« Tu peux entrer, papa. »dit-il doucement.

Son père passa la porte. L'âge commençait à sérieusement marquer ses traits. Sans doute que la précarité de son immigration avait accentué ce phénomène. Eshan s'assit en face de son fils. C'était fou l'amour qu'on pouvait lire dans ses yeux. Rasmus se demandait souvent comment ses parents pouvaient l'aimer autant alors que lui-même se détestait. C'était fou. L'iranien regarda quelques minutes par la fenêtre, comme son fils, puis finalement, il déposa un objet sur le rebord de la fenêtre. Un briquet.

« Je te dirai bien que c'est un héritage familial, que je l'avais quand j'étais en prison en Iran, mais ce serait un mensonge. »déclara-t-il de son timbre grave, à l'accent toujours marqué malgré les années.

Rasmus regarda l'objet, surpris. Un peu apeuré.

« C'est normal d'avoir peur du feu, tu sais. Il est destructeur dans bien des cas. Mais parfois, il purifie. Il réchauffe les cœurs. Il cicatrise les plaies. Peut-être as-tu juste besoin de l'apprivoiser. »

« Mais papa... Tu l'as vu  toi aussi ! Il se passe des choses bizarres quand je... »

Son père posa une main sur son bras, apaisant.

« Rien ne se passe jamais par hasard et tout finit par avoir une explication. Tu ne crois pas ? Il faut juste que tu te laisses du temps. On comprendra forcément ce qui t'arrive. »

Rasmus admirait souvent l'optimisme de ses parents face à son « problème ».  Mais il avait eu raison ce jour-là, le meilleur moyen de vaincre sa peur, c'était de s'y confronter. D'essayer de comprendre. De contrôler cette chose qui l'avait changé ce jour-là. Il n'était pas le genre à lire des comics, alors, il ne s'identifia pas à un superman, mais il lui arriva de se croire héros des temps moderne, dans la lignée de l'homme invisible ou du décadent Dorian Gray.

Il pose le briquet sur le dessus de la bibliothèque. Même si l'institut a la sienne, il a toujours préféré gardé ses ouvrages personnels dans ses appartements. Ses livres n'ont pour beaucoup pas une grande valeur financière, mais ils ont tous un sens pour Rasmus. Même cet ouvrage corné du Capital de Marx en persan. Son père n'avait finalement pas laissé grand chose de tangible de son passage sur terre, mourant d'un infarctus relativement jeune. Quelques photos, des livres, des lettres que son fils garde toujours précieusement.

« Tu es sûr de ce que tu avances, Rasmus ? »demanda sa mère légèrement inquiète.

Il acquiesça, un sourire ravi aux lèvres. Il y avait enfin un endroit pour « les gens comme lui ».  Au fil des années, le métis avait appris à vivre avec sa différence, bien que toujours en retrait. Il avait fait de brillantes études, cumulant deux cursus, un de littérature, un autre d'histoire. Mais c'était l'enseignement qui avait eu raison des ambitions que ses parents avaient rêvé pour lui. Il restait leur fierté. Leur unique enfant. Alors, apprendre qu'il pourrait partir presque à l'autre bout de l'Europe les effrayait un peu. Mais il avait l'air si heureux.

« Et où se situe-t-il cet institut ? »demanda son père en servant le thé.

« Hm... Greystone ! »répondit leur fils après avoir regardé son carnet de notes qui palliait à ses quelques trous de mémoire.

Ses parent s se regardèrent, fronçant les sourcils. Rasmus les fixa interrogatif. Il les connaissait assez bien pour reconnaître ce regard qui cachait quelque chose.

« Vous connaissez ? »tenta-t-il.

« C'est là que nous avons passé notre lune de miel. »commença son père un peu abasourdi.

« J'étais déjà enceinte de toi, Rasmus... »

Et les choses n'arrivaient jamais par hasard, pas vrai papa ? Le jeune homme alors âgé de vingt-six ans, aux relations affectives instables voulut y voir un signe positif. Ses économies partirent dans son déménagement et en billet d'avion. Peut-être que là-bas, il arriverait enfin à construire quelque chose de plus stable. Il pourrait comprendre aussi. Apprendre. Il fallait toujours apprendre.

Finalement , la Suède ne lui manque pas tant que cela. Sa mère beaucoup plus, même si elle vient régulièrement lui rendre visite et inversement. Mais il a su dès qu'il a mis les pieds dans l'institut que cette endroit était celui dans lequel il évoluerait. Il n'a jamais voulu partir, pas même prendre un appartement en ville. Non, sa place est là, à aider ses semblables, pour que les jeunes présents ici ne se haïssent pas comme il avait pu le faire.
BEHIND THE SCREEN
Avatar : Motochika Chosokabe; Dynasty Warrior
Pseudo/prénom : Cedrick / Céline.
Ton âge : Le même que dans les deux fiches précédentes.
Comment as-tu connu le fofo ? Je suis Dieu.2 ici ! xD
Fréquence de connexion : Toujours babe.
Commentaire : Je finis viiite ! ♥

_________________
Love is like a friendship caught on fire. In the beginning a flame, very pretty, often hot and fierce, but still only light and flickering. As love grows older, our hearts mature and our love becomes as coals, deep-burning and unquenchable.


Dernière édition par Rasmus Arsanjani le Mar 6 Jan - 2:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t180-rasmus-adapt-what-i
Robynne Ainsworth
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. 7yumiko-20141222-213014
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. Large
Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. EmptyLun 5 Jan - 21:06

OMG TU AS FAIT CE TC POUT COPULER AVEC LA TORTUE D'EAU ?
Rebienvenue sinon bb. Bonne chance. c:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
Yuán Xiá
admin ♦ can't hold us
Messages : 143
Inscrit(e) le : 03/01/2015
Double compte : Addison, Lysander
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. 7yumiko-20141222-213014
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. Tumblr_lq2e4vZYnf1qepugpo1_500
Ton âge : 28 ans.
Pouvoir : Hydrokinesie
Métier ; activité : Serveur dans un restau' merdique.
Côté coeur : Célibataire.
Avis sur les évolués : Il s'en fiche un peu.
MessageSujet: Re: (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. EmptyLun 5 Jan - 21:29




J'ai pervertis Faw avec mon idée de TC et j'ai juste eu a mettre lui mettre un couteau sous la gorge pour qu'elle joue un pyroli MOUAHAHAHAHA

Bonne chance pour ta fiche et attends toi à te faire stalker par un pyromane perv


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t173-i-ve-got-to-do-it-t
Rasmus Arsanjani
admin ♦ can't hold us
Messages : 53
Inscrit(e) le : 05/01/2015
Double compte : Fawst & Quinn MacMahon. Ouesh.
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. 7yumiko-20141222-213014
(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. BBaKbqb
Ton âge : 32 ans.
Pouvoir : Pyrokinésie (manipulation du feu, aucunement sa création).
Métier ; activité : Instituteur à l'école maternelle de Greystone & professeur bénévole à l'Institut.
Lieu de résidence : L'institut, par habitude.
Côté coeur : Célibataire.
Avis sur les évolués : Ni pires, ni meilleurs, ils sont simplement différents.
MessageSujet: Re: (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. EmptyLun 5 Jan - 22:43

La tortue d'eau ? ... O_O
En vrai, j'ai fait ce TC pour le plaisir de jouer un prof qui aura des références kitsch et des citations à chaque post... :'D

_________________
Love is like a friendship caught on fire. In the beginning a flame, very pretty, often hot and fierce, but still only light and flickering. As love grows older, our hearts mature and our love becomes as coals, deep-burning and unquenchable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t180-rasmus-adapt-what-i

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. (Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own. Empty

Revenir en haut Aller en bas

(Rasmus) Adapt what is useful, reject what is useless, and add what is specifically your own.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Huiles végétales : comment choisir celles adaptées à nos besoins capillaires
» [JEU] Les films adaptés en Jeux Vidéos
» Nos meubles sont il aussi adaptés pour nos animaux ?
» où trouver les graines adaptées?
» Chaise haute adaptée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: Characters :: Who are you? :: Les fiches validées.-