Partagez|

We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Sam 3 Jan - 23:59

Robynne & Quinn
We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Noël. Quinn n'avait jamais vraiment aimé cette fête. Les souvenirs qu'il en garde ont toujours été en demi-teinte. Peut-être parce qu'il avait toujours été observateur, alors, il voyait les bleus sur les bras de son père, pour entendait les piques de sa mère. Fawst avait toujours été plus naïf, mais plus violent, quand il avait compris, il avait ressenti le besoin de crier. Il était comme ça Fawst. Au fond, sous ses airs de géant acariâtre, il était meilleur que lui. C'était fou que les gens en doute tant. L'albinos parcourait des yeux les livres de la librairie. Son frère n'aimait pas les livres, c'était dommage, ce guide sur les manipulateurs narcissiques lui aurait peut-être fait définitivement quitter cette peste d'Addison. Un soupir passa ses lèvres. Il repartit finalement avec un livre, mais pour lui. Il allait sûrement se rabattre sur quelque chose de moins intellectuel pour son jumeau. De la musique sûrement. Il quitta donc la librairie pour le centre-commercial, pestant contre le monde présent. Il aurait dû s'y prendre à l'avance.

Mais quelque chose finit par le faire s'arrêter dans son slalom pour ne pas être touché. Il se recula un peu, se collant à une quelconque vitrine. Son regard perçant, au travers de ses verres de lunettes épais, observait les écrans de la vitrine high-tech avec une fascination certaine. Puis son regard observa les gens alentour. Les vendeurs qui s'apercevant du manège s'affairaient de l'autre côté de la vitre. Ceux qui regardaient en gloussant. Il sortit pour sa part son téléphone et tenta de trouver le pourquoi du comment mais, les appareils n'étaient pas reliés à un quelconque réseau. Les sourcils du mutant se froncèrent. Il rangea son téléphone et observa plus attentivement chaque individu. Il finit par s'avancer vers une silhouette qui sans être connue, n'était pas inconnue. Il ne se présenta, pas, il se contenta de s'immobiliser à ses côtés en fixant les écrans.

« Joli tour de force. Mais quelque peu vain. Si je puis me le permettre, comment fonctionne-t-il votre don ? »demanda-t-il d'une voix calme, posée, presque rassurante avec quelque chose de presque chaleureux dans ses intonations. « Curiosité de l'un de vos confrères, très chère. »

Il tourna la tête, juste le temps de croiser son regard, puis reprit la contemplation des images défilant sur les écrans.


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Dim 4 Jan - 5:38

J'aime bien avoir quelques décorations de Noël dans ma chambre. J'aime décorer avec tout et n'importe quoi pour rendre le lieu plus original et pour marquer qu'il m'appartient. Le jour de Noël je décore avec quelques trucs kitchs comme des boules à neiges, un petit sapin et quelque autres décorations en tous genre. J'ai l'impression d'avoir un chez-moi chaleureux et douillet et je m'installe dans mon lit, devant un film pour laisser s'écouler es heures qui passent. La solitude me fait de l'effet et je n'aime pas vraiment la fréquenter pourtant, c'est ce que je fais à longueur de temps. Je n'ai pas vraiment d'amis concrets sans compter une famille que je peux directement rayer de ma liste. J'ai rencontré des tas de personnes dans ma vie que se soit au boulot ou sur internet. Mais mon caractère se met toujours en autant défense et me prive de ce que je veux réellement. Au lieu de dire à une personne que je l'aime, je lui ferai juste une espèce de blague perverse et puis ... Je gâche tout. Tout simplement, je ne peux dire ce que je ressens réellement en ce qui concerne l'amour des proches. Bzbzbzz qu'est-ce que je dis, end end eeeeend.

J'enfile le pull le plus épais que j'ai et je sors par la fenêtre et finir inévitablement poursuivie par la gérante qui comme d'habitude se résigne à gueuler un bon coup et ensuite retourner s'asseoir. Il faisait gris et le vent balayait le reste des feuilles mortes étalées sur le sol légèrement humidifié à cause de la pluie d'hier. Les rues se vident peu à peu comme la lumière du soleil qui déserte le ciel gris. Avec mes quelques billets à la main, j'avais prévu de m'acheter quelque cadeau de Noël dans le centre commercial, de toute manière, je vais pas m'amuserà faire Robin de bois -quelle belle illusion sur mon prénom- et distribué ça au habitant de Greystone. Tséhé. De toute manière, il me fallait un disque dur externe pour la sauvegarde de mon ordinateur, ça tombe bien. Dans la vitrine de la boutique, il y a toute sorte d'appareils exposés, mais principalement des téléviseurs et deux trois ordinateurs. Je me plante devant la vitrine et rive mon regard sur les écrans éteint, je me perds une seconde dans toute cette noirceur jusqu'au moment où une lumière me réveille, des images défilent sur les tous les écrans de la vitrine. Je viens alors de réaliser que je venais d'activer mon don et sans m'en empêcher, un sourire se déploya sur mes lèvres. Du cul ? Soyons fous. Le plus drôle dans tout ça, c'est que ce vendeur sait sûrement qui est la cause de ceci, mais a trop les chocottes pour venir mettre les points sur les i. Aaah les humains.

Je devrais peut-être arrêter, mais mon esprit s'amuse comme un filou. C'est là qu'on m'accoste. Un inconnu au cheveux ardent et aux yeux rougez se réflète dans la vitrine, je prend le temps de lui adresser un sourire puis me tourne complètement vers ce collègue mutant. " Je ne désire pas spécialement finir sur la liste des enfants sages du père Noël. Cyberpathie ou la maîtrise de la technologie si tu préfères. Et toi babe ? ". J'arrête le spectacle et je rentre dans la boutique, croyant que le bel inconnu me suivrait. Le vendeur se décide enfin à sortir et lance bien haut " C'est toi la conne qui fout le bordel chez moi ? En plus de nous pourrir la vie au quotidien, il faut que vous nous fassiez chier encore plus, je plains la vie de merde que vous avez ". Au fond, il n'a pas tort. Mais rien que le fait qu'il globalise les mutants ça me fait chier. " Ne prends pas ton cas avec celui des autres ducon. Faut te rendre à l'évidence, l'évolution, c'est nous, alors, évite de me bassiner avec tes conneries ". Je passe à côté de lui, le sourire toujours accroché aux lèvres, et je lui fais une petite tape dans le dos. De toute manière, tu crèveras sûrement avant moi.

_________________


Dernière édition par Robynne Ainsworth le Jeu 8 Jan - 0:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Lun 5 Jan - 18:18

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Qu'aurait-il fait lui s'il avait eu un tel don et pas la malédiction sociale qu'était le sien ? Il se demandait. Sûrement pas faire défiler des images sexuelles dans un centre-commercial. C'était trop futile. Rébellion de pacotille, presque risible. A quoi bon avoir un tel don et ne pas l'user à sa juste valeur ? Le jugement de l'albinos était sûrement trop sévère. Mais il ne savait pas vraiment faire dans la demi-mesure. Les choses étaient ou n'étaient pas conformes à ses attentes, pas de compromis, pas de négociations. La diplomatie n'est que la discipline des lâches et des faibles. Il eut un léger froncement de nez quand elle lui demanda avec familiarité son don. Avaient-ils élevé les cochons ensemble pour qu'elle se permette ce ton ? Pas vraiment. Il cacha son mépris avec un sourire convenu.

« Un don bien moins agréable. »souffla-t-il alors que la jeune femme rentrait dans le magasin.

Il ne sut dire pourquoi, il se sentit obligé de la suivre. Peut-être espérait-il la voir faire quelque chose de plus utile avec son don. Il n'en savait trop rien. Mais ce qu'il vit était presque plus amusant. Il haussa un sourcil en l'entendant répondre aussi franchement et violemment à cet homme. Cette jeune fille semblait d'une imprudence presque fascinante. Il restait à une certaine distance. Mais quand l'homme fit mine de vouloir la rattraper, il attrapa de sa main gantée le bras de l'homme.

« Tut, tut. C'est très impoli de vouloir frapper ses clients. Mutants ou non, je vous rappelle que le client est roi. »dit-il d'une voix forte et assurée. Puis, il baissa d'un ton et ajouta : « Ne me donnez pas le plaisir de vous montrer pourquoi je porte des gants, et retournez sagement à votre travail. »

Il avait gardé un ton calme, presque doucereux, mais ses paroles avaient quelque chose de vénéneux. Tout comme son regard. Il avait au fil du temps acquis cette fabuleuse capacité avec son physique et ses attitudes atypiques : paraître plus dangereux qu'il ne l'était réellement. Il relâcha le bras de l'homme et suivit la gamine.

« C'est une habitude de provoquer n'importe qui pour n'importe quoi ? Qu'aurais-tu fait s'il avait levé la main sur toi ? Je suis pas certain que la cyberpathie t'offre une grande défense, fillette. »

Il avait ajouté le dernier mot avec un brin de moquerie, de provocation. Car oui, s'il était évident que Quinn était supérieur aux humains, il était tout aussi logique qu'il soit supérieur à bon nombre d'évolués. Même logique.


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Jeu 8 Jan - 0:52

Robynne savait plus que bien qu'en ce moment même, elle était une des créatures des plus stupides au monde. Un don qui rapporte un certain pactole, une intelligence plus que moyenne et une personnalité de feu mais parfois utilisés n'importe comment. Faisait-elle partie des mutants qui étaient perdus à jamais dans une sombre folie ou bien d'une folie momentanée ? Qui sait. Depuis qu'elle était arrivée à Greystone, tout s'écroulait à ses pieds, la gamine était fortement déstabilisée. Ces temps-ci, elle n'a presque plus un sous en poche, trop occupée à rêvasser qu'à travailler. Ses yeux qui jadis reflétait le bonheur d'une utopie s'en fail sont devenue d'un vert sombre et froid à cause de cette même utopie qui s'est révélée être un échec. Son esprit vient alors de recevoir une énorme gifle de mademoiselle réalité. L'homme aux yeux rouge sang venait-il de la sauver d'un passage à tabac ? Peu importe, elle fait comme si elle n'avait strictement rien vu et continue son chemin jusqu'à une étroite ruelle où elle utilisa le mur pour s'adosser. " Si tu cherches une pute, faudra coller les baskets de quelqu'un d'autre, je ne fais pas ce genre de choses. Pour commencer, non, ce n'est pas une habitude, mais ça reste néanmoins très divertissant à voir surtout lorsque l'on a un certain mordant. Puis, ne me sous-estimes pas, j'ai bien plus de ressources que tu ne le crois, gamin. Enfin, désolé ".


Désolé est un mot qu'elle n'avait pas l'habitude de dire, de penser et de murmurer. Alors pourquoi un parfait inconnu aurait-il droit à une telle faveur ? Elle n'est sait rien et a elle aussi remarqué cette légère marque de politesse qui semblait avoir disparu dans la famille depuis l'ère des dinosaures. La gamine dévisagea un moment le bel inconnu. Des cheveux argentés avec des yeux rouges perçants et plutôt bien couvert, trop même. Tellement que Robynne, dans une douceur absolue vient alors coller sa main sur sa joue et dans une violence extrême, la reprendre. Sur sa main, le sang coulait. " C'est donc ça ta particularité, moi qui pensais que tu avais la crève ". Elle voulait lui montrer que ce petit incident n'était rien d'autre qu'une blessure de pacotille. Un sourire doux s'étala sur les lèvres de Robynne, un sourire qui semblait s'être éteint à jamais. " Désolé de ma connerie ou plutôt, oublie-la. Je vais donc me résigner et montrer un minimum de gratitude, merci pour tout à l'heure. Ah au fait, c'est quoi ton petit nom ? Pour ma part, je suis Robynne ". Un merci et un deuxième désolé ... Que se passait-il dans la tête de mademoiselle Ainsworth ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Ven 9 Jan - 2:47

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Il ne savait pas vraiment où allait la gamine. Il l'avait suivi jusqu'à ce qu'ils sortent pas une sortie de secours. Quinn était plutôt surpris de se retrouver là, mais quand il la vit adossée au mur, et commençant à déblatérer tout un tas d'inepties, il eut un léger soupir, mais s'approcha. C'était fou, mais malgré son don, il n'avait jamais cessé d'approcher ses interlocuteurs. La proximité ne lui faisait vraiment peur que dans une foule. Mais là, il n'avait pas peur de lui faire face. Parce qu'elle était comme lui. Jusqu'à quel point ? Il n'en savait rien, c'était justement pour cela qu'il restait.

« J'ai vraiment la gueule d'un mec qui cherche une pute ? Sans vouloir t'offenser, si je devais harceler une fille pour des faveurs sexuelles, j'en choisirai sans doute une plus plantureuse. Et moins mineure, fillette. »rétorqua-t-il avec un brin d'aigreur.

Elle se permettait de l'appeler gamin ? Alors qu'elle avait quoi ? Quinze, seize, dix-sept piges à tout casser. Il était largement plus vieux. Il leva les yeux au ciel. Elle lui reprochait de l'avoir aidé là ? C'était un moyen détourné de lancer ce slogan cliché du « je suis une fille forte et indépendante » ? Il détestait ce genre de féminisme revanchard. Il aurait agi de la même façon si elle avait été un garçon. Il ne s'arrêtait pas à ce genre de clivage. Enfin. Il fronça le nez à ses excuses. Une façon de dire qu'il acceptait les excuses. Il n'allait pas lui faire un dessin non plus. Mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle le touche. Merde.

Il recula d'un pas alors que la main glissait sur sa joue. Putain. Qu'est-ce qu'elle lui avait fait là ? Pourquoi ? Il avait pourtant l'habitude de surveiller les gestes des gens, mais là, il ne l'avait pas senti arriver. Il fronça les sourcils. Il sentait un peu de sang sur sa joue. Il savait que pour une fois, ce n'était pas le sien. Il essuya les traces et déchiquetant sur sa joue un mouchoir en papier. Définitivement, ce don était chiant. Il tendit le paquet à la gamine, en laissant un peu plus de distance entre eux.

« J'avais dit que c'était un don bien moins agréable que le tien. Heureusement qu'il n'est pas mortel, sinon j'aurai ta mort sur la conscience. »répondit-il un peu sévère. « Ne refais plus jamais ça. Je ne veux pas tuer les gens qui me ressemblent. »

Il eut un léger soupir.

« J'ai pas besoin de gratitude, je préférai que tu fasses juste plus attention. Ton intégrité physique est plus importante qu'une bravade inutile. »lâcha-t-il un peu agacé par la situation presque larmoyante. Merde, c'était pas son genre le sentimentalisme niais. « Je m'appelle Quinn. Bon... Suis-moi, y'a une pharmacie dans le coin, je vais acheter de quoi te soigner. Juridiquement, je suis ton agresseur alors, va pas porter plainte. »

Il eut un rire un peu amer et commença à marcher vers la pharmacie en question un peu plus loin.


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Lun 12 Jan - 0:34

Robynne regarde encore la paume de sa main, toujours intriguée par le comment de sa blessure. Une peau aussi tranchante qu'une lame de rasoir, c'est un pouvoir bien fascinant, mais à la fois bien embêtant. La bise quotidienne que l'on offre à ses proches, la poignée de main que l'on donne à son patron et la douce caresse que l'on donne à celui ou celle que l'on aime. Voilà un don qui peut faire de vous la personne la plus antisociale ou le plus horrible du monde. Si elle avait hérité de ce don bien ennuyant, Robynne n'en serait pas plus heureuse que maintenant. En fait, elle aime son don, beaucoup même. Elle n'a en aucun jamais eu honte de sa mutation, du moins, pour l'instant.

Elle revient à elle-même à cause du simple mot : plantureuse. Wait. Ils sont si petits que ça ? Oui, sans-gêne et perversité font partie du caractère de Robynne Ainswort. " Qu'est-ce que tu racontes, ils ne sont pas si petits que ça. C'est correct pour mon âge. Puis pour dire qu'ils sont plantureux, t'as dû mater pervers ". Elle fronce légèrement les sourcils avant de reprendre son calme naturel. Elle se résigne à le suivre en soupirant, l'air de dire que cette égratignure n'était rien. C'était une blessure parmi tant d'autres et encore, celle-ci était physique.

Elle est derrière lui, regardant chaque vitrine décorée pour les fêtes de Noël. Elle adore tout ce qui est kitch à Noël les pulls en laine, les sapins, les biscuits et les buches à la mousse au chocolat. Elle regarde un instant l'albinos avant de détourner son regard droit devant elle. " Je ne te ressemble pas. Je fais juste partie de la même branche de l'évolution. Puis, y'a parfois des mutants qui méritent de crever et c'est pas leur mutation qui vont m'empêcher de le faire. Enfin bref. Je ne suis qu'une gamine n'est-ce pas ? J'aboie plus que je ne mords héhé. Puis pourquoi j'te suis pour cette minuscule coupure ? J'te jure ". Sans doute pour essayer d'être un peu plus raisonnable qu'elle ne l'a été tout à l'heure. La pharmacie à l'horizon, Robynne le devance et craque les os de sa main en soupirant une nouvelle, voyant le bâtiment blanc dressé devant elle quand soudain, derrière elle, on l'appelle : " C'est elle, la gamine avec les cheveux verts ". Elle se retourne lentement et voit alors du coin de l'œil le vendeur de tout à l'heure avec ses petits copains. Chouette alors.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Sam 17 Jan - 20:14

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Yeux levés vers le ciel. Mater ses seins ? Quelle connerie. Il ne fallait pas être très observateur pour s'apercevoir que ce n'était qu'une planche à pain. Franchement. Et puis, en prime, il s'en foutait pas mal du corps des autres. Il se fichait bien des seins des filles, puisque de toutes façons, il ne pourrait jamais en toucher une... Sauf avec son frère à côté. Mais merde qui voudrait pécho en famille ? Sans déconner. Ce n'était vraiment pas envisageable. Pas pour lui en tous cas. Il se contentait très bien de sa vie d'ermite. Il n'avait plus qu'à rentrer dans les ordres, et son abstinence sonnerait comme une force d'esprit. L'albinos ne répondit donc rien.

Il tourna néanmoins la tête quand elle évoqua leurs différences. Elle n'avait pas complètement tort. Tous les mutants n'étaient pas à mettre sur un pied d'éstale, mais d'un point de vue purement biologique, ils étaient plus précieux que les humains. Selon les quelques notions de Quinn, la mutation perdurerait probablement plus en ayant des individus mutants s'accouplant ensemble. Histoire de gêne et de récession génétique.

« Tu me ressembles plus que beaucoup d'individus. C'est un constat objectif. »déclara-t-il presque doucement. « Tant que tu n'es pas contre moi, tu es avec moi. Tu as le bénéfice du doute. Mai tu as raison, je n'aurai pas de scrupules à te tuer si tu te mets sur mon chemin dans le futur. »

Son regard rouge se fit glaçant l'espace d'une seconde, réellement prédateur. Son visage se transforma pour redevenir neutre. Calme et indéchiffrable.

« Même une petite coupure peut s'infecter. De plus, mes entailles sont relativement profondes, il vaut mieux les nettoyer. »reprit-il avec calme et un léger haussement d'épaules.

Il arrivaient vers la pharmacie, quand une voix reconnaissable se fit entendre. Il eut un soupir, puis, il faut l'avouer un léger frisson en voyant les agresseurs. Avait-il préciser que mourir pour un autre mutant n'était pas dans ses projets ? Il échangea un furtif regard vers la gamine.

« On court. »dit-il avant de commencer à sprinter.

Hors de question qu'il finisse en cabane pour agression sur cons.


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Mar 27 Jan - 0:58

Robynne n'a jamais une seule fois pensé qu'elle ressemblait aux autres. Elle ne veut pas ressembler à quelqu'un d'autre, elle veut être une empreinte unique. Elle s'est forcée de développer ses goûts, découvrir des nouvelles choses pour ne pas tombé dans une banalité qui en rien de temps, dévore et s'accroche à votre âme. Un corps au regard sec, sans expression tel un zombie dans sa marche funèbre, recherchant celui qui a osé le réveiller. L'homme se doit évoluer pour pouvoir survivre. Que se soit physique ou mental, il est impératif pour lui de déployer ses ailes pour parcourir les cieux, le monde. Robynne a voulu décoller, mais s'est craché comme un avion dans la mer, sans rien dire et silencieusement. C'est comme lors des réunions de familles, inconnues pour la gamine, où l'on vous dit si souvent que vous ressembler à vos parents. La ressemblance, la normalité et la banalité, voilà ce qui l'effraie. " Non non, je ne te ressemble pas désolé. Et je ne pense pas me mettre un jour sur ton chemin, car je prendrai sûrement le même que le tien, celui de l'évolution, du futur ".

Les hommes étaient au rendez-vous auparavant. Un rendez-vous surprise et
pour le moins agréable. Fallait-il encore jouer au chat et à la souris ? Elle n'avait pas envie de courir, mais ces jambes décollèrent toute seule, fracassant le sol à coup de basket. Robynne n'est pas quelqu'un de spécialement muscler ou tout simplement sportif, mais quand elle le peut, elle peut devenir encore plus compétente qu'un sportif lui-même. Elle regardait droit devant et ne pensais qu'à une seule chose, courir. Peut importait sa direction, elle rentrait et sortait dans les allées, faisait des boucles, il fallait juste courir. Ces pieds commençaient peu à peu à s'user et à son souffle de se raréfier. Elle s'arrête net et s'assied contre mur, crachant ses poumons comme une tuberculeuse. Elle avait pour habitude d'essayer de cacher ses essoufflements en bayant, mais là, elle avait couru pour toute une vie et ne se priva donc pas d'avaler de l'air comme on avale de la chantilly. Elle avait maintenant soif et elle regardait un peu partout la silhouette qui il y a quelques minutes voulait sa peau. Rien pour le moment, elle avait envie de sortir. Elle se contenta juste de s'asseoir pour attendre son ami aux cheveux argenté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Mer 28 Jan - 2:43

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Courir. Courir toujours. Quinn n'avait pas répondu aux mots de Robynne qui l'avait dépassé à la course. Mais il avait apprécié sa réponse. Le chemin de l'évolution. Bien sûr, ils allaient même prendre se chemin ensemble. Il était fort probable qu'ils prennent ce chemin sans courir comme des fous. C'était différent de l'instant qu'ils vivaient. Il se sentait d'ailleurs assez minable à fuir comme cela de potentiels agresseurs. Il avait l'impression d'être lâche. De n'avoir rien dans le froc. C'était terriblement injuste de devoir fuir. N'aurait-il pas pu effrayer ces hommes ? N'aurait-il pas pu les blesser ? Leur prouver qu'il valait mieux qu'eux ? Bien sûr que si, il l'aurait pu. Mais il se savait déjà surveillé par la police. C'était tellement frustrant. Il se sentait si impuissant. Courir, comme seul solution, c'était frustrant.

Alors qu'il rejoignait Robynne, il sent son souffle lui échapper. Il avait beau s'entraîner un peu plus courir et aux exercices physiques, ce n'était pas sa spécialité. Pas du tout même. Il s'arrêta à quelques mètres de la jeune femme, puis, se précipita sur une poubelle, vomissant son déjeuner. L'effort intense ne lui avait jamais réussi. C'était relativement humiliant. Il se sentait tellement minable. Faible. Il n'aimait pas cette faiblesse. Il ne voulait plus ressentir cela. Il n'arrêterait pas de s'entraîner, de s'endurcir, jusqu'à devenir conforme à ses espérances : fort et inatteignable. Il revint vers Robynne, le visage plus pâle encore qu'à l'habituel.

« On les a semé, je crois... »murmura-t-il en se laissant tomber à côté d'elle, toujours essoufflé.

Il avait franchement honte d'être dans un état plus pitoyable que la gamine. Il essuya son front qui avait un peu trop transpiré. Il est glacé par le froid, mais brûlé par l'effort, il se sentait vraiment pas en état de retourner faire des emplettes de Noël.

« Faut vraiment que je me remette au sport... Enfin, que je me mette au sport... »soupira-t-il d'une voix blasée. « T'as jamais eu de soucis avec la police vu ton talent pour t'attirer les ennuis ? »


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Jeu 29 Jan - 0:30

Elle sent quelqu'un se laisser tomber à côté d'elle, elle regarde, c'était monsieur rasoir. Il semble tout aussi mourant qu'elle pensa-t-elle. Vraiment mourant. Elle esquisse un sourire en coin et roule des yeux. Elle se lève, titube quelques mètres et chercher des pièces dans ses poches. Elle fait glisser les pièces dans l'embouchure de la machine. Les deux bouteilles tombent et elle part, sans réfléchir, marchant tout droit devant l'Albinos. Elle se laisse tomber à côté de lui et soupire, on dirait un duo d'sdf. Dans un geste raide, elle lui tend l'eau. " Y'avait plus important que ma petite égratignure hein ". Elle fait une tape sur son épaule, retirant sa main en se souvenant de son don. Elle fixe son visage, non pas pour observer ses yeux, sa bouche, mais pour observer sa peau. Elle s'approche, mais ne voit absolument rien et ça l'intrigue. " Comment tu fais pour que tes vêtements résistent ? On ne voit strictement rien qui plus est. Tu peux te toucher sans te couper ? Et ... ". Elle parlait trop, elle le savait, elle se mord la lèvre inférieure et se remet à sa place, rivant son regard dans le vide.

Elle ouvre sa bouteille et colle sa bouche au goulot. Elle avait tellement soif qu'à la fin, il ne lui reste qu'un fond. Elle se lève et s'étire. Elle était un peu embarrassée par la situation. D'un côté, elle venait de mettre quelqu'un en danger et de l'autre, ils étaient sans doute encore à leur recherche. " Bon heuuu ... C'est un peu gênant tout ça. Tu ne veux pas un médoc toi ? Vomir des arcs-en-ciel dans la poubelle ça ne doit pas forcément faire plaisir hein. Je te suis redevable, je crois. Après tout, c'est de ma faute si t'es dans cet état-là ". Oui, Robynne pouvait faire preuve d'une immense bonté. Elle n'est pas si conne et horrible que ça. Elle n'est tout simplement pas conne. Mais ces faits et gestes prouvent le contraire et elle le sait plus que bien. En fin de compte, elle s'en contre-fiche. Peu importe des autres, c'est sa vie et elle fait ce qu'elle veut. Depuis qu'elle a quitté son ancien foyer, la vie a décidé qu'elle serait assez grande pour vivre seule. Elle a toujours vécu seule en fin de compte, ses parents ne lui ont apporté qu'une maison, une vie et point barre. Elle n'a pas pensé à leur dire merci, c'est peut-être la seule chose qu'elle regrette peut-être même si ces parents ne l'ont jamais considérée comme leur enfant, mais plutôt comme une créature à éliminer, à cacher et à oublier. En fin de compte, elle n'est pas totalement malheureuse. Elle est plutôt neutre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Lun 2 Fév - 2:25

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Ils avaient du bol de s'être arrêter non loin d'un distributeur de boissons. Mais il était trop crevé pour bouger. Il allait rester un peu là, tranquille. Le temps de retrouver son souffle et le peu de dignité qui lui restait. Il aurait tellement préféré se battre dignement, mais avec son signalement chez les flics, c'était comme se condamner à porter une pancarte criminel au dessus de sa tête. C'était chiant. Être obligé de détaler comme un lapin alors qu'on pourrait être le grand méchant loup. Bon, ok, il avait plus le look du lapin blanc avec son albinisme, mais c'était pas une raison suffisante pour accepter le rôle du mignon lapinou. Il attrapa la bouteille de sa main gantée, et but quelques gorgée. Boire trop vite risquait d'aggraver son état actuel.

« La faute à qui... N'empêche, fais gaffe à ta coupure, ça paraît rien, mais, ça s'infecte vite. Je parle d'expérience. Je trimbale naturellement des bactéries sur ma peau, et quand je coupe quelqu'un, je leur fourni une planque idéale. »expliqua-t-il à l'autre mutante.

Il eut un léger soupir aux questions. C'était probablement légitime et franc, mais il n'aimait pas vraiment la curiosité malsaine qu'entraînait toujours son don. Il avait l'impression de devenir une bête de foire. Déjà que son albinisme lui avait fait vivre ça toute son enfance, il n'avait pas vraiment de répit.

« Vêtements anti déchirure, en partie avec du Kevlar. Mais je dois régulièrement les changer malgré tout. Le cuir aussi tient pas mal. »répondit-il blasé. « Et ma peau n'a rien de particulier, mais il semblerait que mon épiderme soit hérissé de cellules tranchantes, on a pas vraiment trouvé d'explications, et j'aime pas vraiment que des médecins s'intéressent de trop prêt à mon cas. » Il marqua une légère pause. « Je peux pas me toucher. Je suis pas immunisé à mon propre don. C'est plutôt ironique, non ? Enfin, j'ai des combines, et mon frère a un don qui m'aide bien pour le moment. »

Quinn prit une nouvelle gorgée d'eau. Ils devaient vraiment bouger ? Il serait bien resté un peu plus longtemps posé. Mais à tremper dans sa propre sueur, il risquait de choper la cève. C'était pas non plus l'idéal. Il se releva, s'appuyant contre le mur. Putain. Il aimait vraiment pas puiser dans ses dernières ressources physiques, c'était trop éreintant. Faudrait qu'il demande à Fawst de l'aider à s'endurcir. Il devait bien connaître des trucs, d'eux deux, c'était lui le bonhomme, le vrai, viril et tout. Bon sauf quand il chouinait ce connard d'Addison.

« Y'a pas besoin de médicaments, c'était l'effort. Ça va déjà mieux. Je ferai juste mes emplettes de Noël plus tard. C'est pas grave. »dit-il doucement en commençant à marcher. « J'habite à l'institut, et toi ? On peut peut-être faire un petit bout de route ensemble, non ? »


_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Mar 3 Fév - 0:07

Infecté ou pas, elle suçote son doigt et frisonne. Son doigt qui lui piquait sa race était, en plus, gelé. Déjà qu'elle avait été séquestrée dans une chambre d'hôpital au moins 5 mois sans le savoir. Même si au fond, elle n'y croit. Comment pouvait-elle courir, parler, manger et tout le tralala aussi bien ? Les gens qui sortent d'un coma ont souvent de grosses séquelles, mais ce n'était pas son cas. C'était bien trop étrange. " J'ai de quoi faire chez moi, ne t'inquiète pas. Cette blessure s'est rien comparée à ma toute-puissance, héhé ".

La gamine dévisage encore une dernière fois. Ça lui rappelle une petite histoire. L'histoire des trois fées dans la belle au bois dormant. Elles lui donnent tout ce qu'il a de merveilleux dans le monde. Il a un beau visage ce type pense-t-elle. C'était vraiment dommage que ce corps soit gâché par le mauvais sort que lui a jeté la fée Carabosse, vraiment. Cette pensée la fait rire un instant. " C'est pas pratique pour se fapfaper tout ça. Tu peux même pas utiliser des mouchoirs en papier. Ça pue l'inceste à pleins nez avec ton frère ". Elle lui fait un clin d'œil puis reprend son sérieux en rivant son regard vers la foule qui grouille un peu partout dans le centre commercial. Des jeunes qui profitent des soldes pour refaire leur garde-robe, des enfants qui s'accumulent devant la boutique de jouet et les bons vieux clodos qui font la manche dans les allées. La hiérarchie était spéciale quand même. " Les médecins ne sont pas cons, mais plutôt ... comment dire, naïf ? Ils font leur boulot après tout. Je pense qu'avec la technologie actuelle, on aura bientôt un antidote pour se faire vacciner contre notre mutation, bien que cela soit totalement stupide. Pourquoi avoir honte de notre grandeur. Bien que je comprenne parfaitement le mal-être de certains. Il y a des personnes qui ne sont plus capables de supporter la discrimination mutante et c'est bien dommage ". Elle s'était encore lancée dans un long monologue parlant de tout et rien. La parole est une chose merveilleuse n'est-ce pas ? Surtout entre les mains d'une gamine à la langue bien pendue par moment.

Il se lève et commence à marcher, elle le suit simplement. Elle fut relativement étonnée lorsqu'il lui annonça que lui aussi vivait à l'institut. " Bon et bien ... Je te suis, je vis aussi dans cette école de merde et j'ai franchement hâte de pouvoir me tirer de là. Tu aimes cet endroit Quinny ? . Elle en avait plus que marre de la blondasse qui lui servait d'infirmière. Cette femme avait toujours une putain de calashnikof à la place de la main pour tirer des seringues sur les gens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#
avatar
admin ♦ can't hold us
Messages : 87
Inscrit(e) le : 17/12/2014
Double compte : Fawst MacMahon, secte des MacMahon, ouesh. Et Rasmus aussi !


Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Peau tranchante.
Métier ; activité : Etudiante en informatique, bibliothécaire à mi-temps.
Lieu de résidence : A l'institut.
Côté coeur : Éternel célibataire vu son don.
Avis sur les évolués : Ils sont le futur. Quinn défend la supériorité des évolués sur les simples humains.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Dim 22 Fév - 2:48

We are the same. We are Legion. We are meant to be free.
Bon, si elle avait de quoi faire alors, il n'avait pas de quoi s'inquiéter outre mesure... Elle se soignerait une fois chez elle et ce serait bon. Il n'avait pas non plus à culpabiliser. Ce n'était de toutes façons pas son genre, c'était elle qui avait voulu le toucher sans demande la permission non ? Il soupira. C'était sa faute, point barre. Et il fronça les sourcils en l'entendant parler de masturbation... Sérieusement ? Il lui dédia un regard meurtrier, vraiment, là, il l'avait tuée sur place. Mais sans déconner, elle se permettait ce genre de familiarité alors qu'ils ne se connaissaient que depuis quoi, une demi-heure ?

« Je suis pas certain que ce soit un sujet que j'aie envie d'évoquer avec toi. Et s'il te plaît, ne parle juste pas de mon frère. Surtout pas comme ça. »rétorqua-t-il relativement froidement.

Il y avait bien une chose qu'il ne fallait pas faire, c'était calomnier sur son frère et leur relation. Même en plaisantant. Tout simplement parce que ça n'avait rien de drôle. Aussi sans doute un peu parce qu'il ne supportait juste pas que quelqu'un parle de son frère. C'était le paroxysme de la possessivité que le petit Quinny. Il eut un nouveau soupir.

« Leur boulot ? Tu déconnes là ? Je t'assure que le serment d'Hypocrate stipule pas de prendre son patient pour un monstre. »rétorqua-t-il amer. « Et leur vaccin, j'en voudrai jamais. Cette mutation fait partie de moi. C'est tout. Même si elle me complique l'existence, j'ai pas à changer. »

Marcher lui demander pas mal d'effort, sinon, il aurait sans doute continuer de cracher son venin sur la société. Mais non, il s'arrêta. Il n'était pas assez sûr de la fiabilité de la demoiselle pour se laisser aller à des propos ouvertement révolutionnaires. Il restait toujours un peu sur ses gardes. Il réajusta son sac sur son épaule et habitué évita les grandes rues trop passante, préférant couper par les petite ruelles, surtout en cette période d'euphorie consumériste. Il la regarda en l'entendant s'énerver sur le dos de l'école. Sur ce point, leurs avis étaient différents.

« J'ai été forcé d'y aller. Mais ce n'est pas une si mauvaise chose... L'école m'a appris pas mal de choses pour apprivoiser mon don. Je pense pas qu'ils soient l'ennemi. »répondit-il calmement. « Disons que maintenant, c'est le seul endroit qui me semble juste. Au moins, on te fuit pas parce que t'es mutant là-bas. J'en demande pas plus à l'endroit... »

Il eut un haussement d'épaules. Non, il n'en demandait pas plus à cette école. Il en attendait plus du monde, c'était plus ambitieux.  


HRP:
 

_________________
THERE WILL BE BLOOD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t83-quinn-payez-le-prix-
avatar
member ♦ hear me roar
Messages : 840
Inscrit(e) le : 20/12/2014
Double compte : Nan.


Ton âge : 16 balais.
Pouvoir : Cyberpathie : en gros, elle peut maîtriser des appareils électriques, avoir accès à du wifi n'importe où, aller sur internet dans sa tête et détruire un appareil en quelque secondes.
Métier ; activité : Hackeuse tout simplement.
Lieu de résidence : Greystone's institute.
Côté coeur : Kk.
Avis sur les évolués : Ce sont des êtres vivants comme les humains, mais généralement traiter avec un grossier soupçon de merde. Normal ? Non.
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn) Mar 24 Fév - 20:39

Apparemment, l'humour n'est pas trop son genre pense-t-elle. Elle soupire, le vide posé sur les lampadaires des rues. La nuit, déjà, commençait à étouffer les derniers rayons de soleil tandis que le peu de chaleur que l'hiver nous procurait, descendait à vive allure. " Je déteste les jours d'hiver ". Elle n'aimait pas le vent claquant comme le fouet sur la douce asphalte des joues, les matins sombres comme la nuit et la nuit prendre le dessus du jour. Le froid est bel et bien une chose qu'elle déteste. Tellement déprimant. Comme ce dialogue d'ailleurs. " Au moins, ils pensent peut-être que nous sommes précieux voir unique. Je ne peux pas dire que tous les humains sont des monstres, non. Mais me sentir supérieur à eux me donne un sentiment de ... Puissance, je crois. Tu ne peux non plus dire que la médecine est stupide, au contraire. Imagine seulement le monde si les docteurs n'existaient pas ? ". La vie est possible en partie grâce à eux, le savoir est une chose bien plus puissante qu'un don. Et Robynne a la chance de toujours pleinement en profiter.

Un vaccin, ce serait un bonheur immense pour une partie des mutants ainsi que les humains. Elle se fiche de tout ça, elle est bien comme ça. Elle ne ressent pas spécialement les bonheurs, la tristesse, mais elle ressent un plus en elle. Un bonus qu'elle a durement gagné lors de sa conception. Robynne ainsi que tous les autres mutants étaient tous des vainqueurs, dommage que beaucoup ne s'en rendent pas compte. " Si j'avais eu ton don, j'aurais peut-être pris ce vaccin, qui sait. Un don change à jamais la vie d'une personne. Personnellement, je tiens aux miens. Tout comme toi. Si j'avais eu un tel ou tel don, je ne serais peut-être pas la même personne que je suis actuellement. Enfin, je me comprends ".

L'école a toujours été un lieu barbant pour la gamine. Un silence encombré de chuchotement, de boulettes de papiers volantes et autres bidules pour occuper la populace. " J'étais beaucoup plus tranquille avant de venir dans ce bled. Beaucouuuup plus. M'enfin, ça, c'était avant et c'est bien dommage. Hmm, tu fais quoi dans la vie ? ". Elle a froid et en plus de ça, elle a perdu ses Dragibus, quelque part dans la nature. Journée de merde.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t117-error-404-en-court#

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn)

Revenir en haut Aller en bas

We are the same. We are Legion. We are meant to be free. (Robynne & Quinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LEGION D'HONNEUR
» LEGION ETRANGERE,Guy MARCHAND
» St Michel Calvi 2009 2 REP LEGION ETRANGERE
» les rois Calvi 8 janvier 2011,traditions legion etrangere
» 14 juillet 2010 PARIS defilé militaire video legion etrangere 1RE 2 REG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: GREYSTONE ; downtown. :: The mall.-