Partagez

Hey I can whisper to the dead... you?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyVen 19 Déc - 22:00



Hey I can whisper to the dead... you?


"Ne bouge pas."

Jay donnait rarement des ordres. Mais ce n'était pas une journée ordinaire pour Jay. Il adressa un sourire, timide et hésitant à Fawst avant de s'éloigner de lui, rabattant sa capuche sur ses mèches blondes. Peut être qu'ils auraient été bien mieux à l'intérieur, bien au chaud, loin des températures refroidies de ce mois de Décembre mais c'était un habile compromis qu'avait trouvé Jay. Aujourd'hui, il avait décidé de montrer à Fawst de quoi il était capable. Il avait aperçu le regard du jeune homme sur ses gants plus d'une fois mais il s'était contenté de changer de sujet de conversation et de lui expliquer pourquoi est-ce que cela pouvait être une mauvaise idée d'offrir des roses jaunes à quelqu'un. Jay était plein de bons conseils et de sourires lorsqu'il s'agissait de parler de fleurs ou même de suggérer à Fawst d'acheter tel ou tel bouquet, pour le reste, il restait toujours aussi effacé et toujours aussi lui-même. Il se disait qu'ils devaient bien faire la paire avec Fawst qui ne semblait pas avoir les mêmes problèmes de communication que lui. Plus d'une fois il l'avait fait rire mais Jay cachait ce genre de son aux autres. Il n'avait pas non plus dit à Fawst qu'il le considérait comme un ami et qu'il avait même parlé de lui à son oncle. Jack avait souri, disant à son neveu qu'il pouvait disparaître quelques heures afin de lui laisser l'appartement mais Jay s'était muré dans son silence habituel avant d'aller faire du thé. Que ferait donc Fawst dans leur appartement? Non, c'était hors de question, il y avait trop de choses que Jay n'avait pas envie d'expliquer, comme les nombreuses photos de sa mère dans leur appartement ou même l'omniprésence de son oncle. C'était trop compliqué et quand on savait que cela lui avait pris près de trois semaines pour parler à Fawst hors des murs sécurisants de la boutique de fleurs… Jay n'avait pas envie de s'imposer un autre défi.

Enfin, aujourd'hui, il répondait à une des questions que n'avait jamais posé Fawst. Son don. Jay ne pouvait pas éviter éternellement les salles d'entraînement de l'institut et ce n'était pas parce qu'il avait eu une mauvaise expérience qu'il devait se sentir moins à l'aise entre ces murs. Mais… Personne n'avait compris, seulement peu de personnes avait été présente lorsque les yeux de ce cadavre s'étaient rouverts et qu'il avait grogné, levant une main vers son nouveau créateur. Jay avait eu peur, il avait été terrifié par ce visage vide et cette expression si peu humaine qu'à la minute où le mort avait été de nouveau mort il avait reculé, se recroquevillant dans un coin. Il voyait son don comme une malédiction et il savait qu'il n'aurait jamais dû s'amuser à jouer au dieu. Mais juste pour quelques minutes, juste pour Fawst, il pouvait faire une exception. Jay tira quelque chose de la poche de son épais manteau, manteau qui avait jadis appartenu à son oncle et qui de ce fait était trop grand pour sa fine silhouette, il hésita un instant avant de le montrer à Fawst et Jay finit par prendre une profonde inspiration, ouvrant la paume de sa main pour lui montrer. Là reposait une souris blanche, qu'il avait subtilisé lors d'un de ses cours, morte. "Elle est morte, on est d'accord hein?" dit lentement Jay avec une faible voix. Comme pour le prouver, il passa son pelage un doigt ganté sur le pelage de l'animal qui n'eut absolument aucune réaction. "Cinq mètres hmm?" Il parlait du propre don de Fawst et lentement, Jay s'éloigna, comptant les cinq mètres nécessaires. À dire vrai, Jay était fasciné par le don de son camarade, cela avait tendance à l'apaiser la nuit et même à cet instant, son coeur ne battait pas une vitesse folle comme c'était souvent le cas.

Loin de Fawst, il fit glisser la souris dans sa main gauche, avant de retirer son gant droit à l'aide de ses dents. Plus question de reculer à présent. Jay respira un grand coup avant de poser son index sur l'animal. Le blond avait toujours été incapable d'expliquer son don, cela ne marchait pas à tous les coups, ce n'était pas juste une question de contact physique, c'était plus compliqué que ça. C'était comme faire appel à une partie de lui-même qui était d'ordinaire silencieuse. Comme faire un nouveau son avec un violon. Jay esquissa un sourire alors que la souris ouvrit les yeux et s'agita dans sa main, elle paniquait, voulait fuir la main humaine et regardant Fawst qui se tenait non loin, Jay la reposa sur le sol, observant l'animal qui fuyait déjà. Jay remit précipitamment ses gants, glissant ses mains dans ses poches. Il observait ses pieds maintenant, redoutant le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
Hey I can whisper to the dead... you?  7yumiko-20141222-213014
Hey I can whisper to the dead... you?  POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyDim 21 Déc - 21:54

Jay & Fawst
And then, something beautiful happened : Life.


Fawst s’apprêtait à rentrer dans l'institut... Il n'avait pas vraiment compris l'intérêt de faire un cours dehors alors que ça caillait à mort, mais bon, il avait suivi. Déjà qu'il n'avait pas l'habitude d'être assidu et doué en cours, il n'allait pas en prime ramener sa gueule auprès du prof. Il était déjà bien gentil d'accepter encore un élève aussi stupide que lui. Et puis sur le point de rentrer, il avait entendu la petite voix de Jay qui sortait alors de l'institut. Il crut que c'était un concours de circonstance, mais docile, il ne bougea pas. Enfin, ne fit pas un pas de plus. Il se permit d'attraper son paquet de cigarettes, et en glissa une entre ses lèvres.

« J'ai l'droit fumer, hein ? »demanda-t-il de façon rhétorique en allumant sa cigarette.

Il fronça un peu les sourcils en voyant le gamin sortir de sa poche... Une souris morte ? Enfin entre ça et le fait qu'il enlève ses gants, il ne savait pas ce qui était le plus étrange. Fawst était clairement dubitatif. Il avait imaginé plein de choses à propos du don de Jay mais il était incertain. En fait, il pensait que son pouvoir devait être au moins aussi handicapant que celui de son frère, mais il n'avait jamais su se décider entre brûler les gens jusqu'à désintégration par le moindre contact, ou alors copier la mémoire des gens, ou pire leur faire aimer les choux de Bruxelles ! Ouais, en fait, il avait beaucoup fantasmé sur le don de Jay. Il ne s'attendait pas à ce que le gamin accepte de lui faire une démonstration et il ne comprenait pas vraiment l'utilité d'avoir une sourire morte... Il observa tout cela un peu perplexe. Il devait avouer que ça n'avait rien à voir avec ce qu'il avait imaginé, vraiment rien du tout en fait. Il fronça un peu plus les sourcils. Pourquoi porter des gants quand on fait un truc aussi génial, sans déconner ? Il ne comprit pas non plus pourquoi il remettait si rapidement ses gants... Et puis cette mine gênée ? C'était fou !

Le grand brun cala sa cigarette à moitié consumé entre ses lèvre et frappa des mains, produisant des applaudissements bruyants, très sonores. Un énorme sourire déformait son visage, difficile de sourire avec une clope. Alors il reprit celle-ci d'une main et s'avança vers le gamin. Putain, fallait qu'il s'aperçoive que son don était géant ! Fawst n'était pas le mec le plus tactile au monde, mais il serra la petit blond contre lui.

« Putain, mais c'est génial ! »lâcha-t-il d'une voix encore surprise. « Pourquoi tu mets des gants ? Sans déconner, c'est pas un risque de soigner les animaux ! C'est trop la classe ! Putain, j'aimerai bien savoir faire ça ! Enfin, le mien est pas chiant alors, j'me plains pas... Tu peux enl'ver tes gants, t'sais.»

Il s'éloigna un peu, avec toujours cette bouille d'enfant ravi de découvrir le 8eme merveille du monde. Il finit sa cigarette, et l'écrasa de sa botte. Il n'en revenait toujours pas. Il regarda Jay, et eut un rire joyeux.

« T'es vraiment un drôle de type, tu sais ! Mais t'es un chic type ! Y'a qu'un chic type qui peut avoir un pouvoir aussi... C'est quoi l'mot d'jà... Altruiste ! »ajouta-t-il tout sourire.



_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyJeu 25 Déc - 19:04

Pendant une fraction de secondes, Jay avait eu un air plutôt sévère sur le visage, fixant cet animal qui s'éloignait. Le jeune homme était toujours fâché avec son don, même après des années à l'institut. Peu importe les dire de son oncle et peu importe que les divers professeurs et autres encadrants faisaient pour le rassurer, personne ne pouvait véritablement comprendre. Jay se tenait à l'écart pour une raison et tandis qu'il se tournait de nouveau vers Fawst, il fit de son mieux pour afficher un sourire face à son ami. Les applaudissements et le sourire de Fawst le ramena à la brusque réalité, ce n'était absolument pas la réaction qu'il voulait susciter. Pas la réaction à laquelle il s'attendait et il fixa le mécanicien, perplexe au possible. L'étreinte lui parut bancale et il ne retourna pas la faveur perdu. Fawst ne semblait pas comprendre lui non plus et Jay poussa un soupir, ses mains plus que rangées dans ses poches. "Ça n'a rien d'altruiste tu sais? Et puis il ne s'agit pas vraiment de soigner les animaux, j'aimerais vraiment que ce soit aussi simple." Oui, il ne soignait personne. Si cette souris avait eu une patte cassée ou la queue abîmée, Jay l'aurait ramenée à la vie de la même façon. Quelle existence aurait-elle alors menée? Ça n'avait rien d'extraordinaire ou même de fabuleux et non, Jay savait qu'il n'était pas un chic type.

En revanche, il ne savait pas pourquoi est-ce qu'il était aussi important que Fawst le comprenne… Peut être parce que le fleuriste avait beaucoup d'estime pour l'autre homme et qu'il aurait voulu que celui qu'il considère comme son seul ami comprenne. C'était forcément ça la raison et Jay se retint de demander une cigarette à Fawst lorsqu'il pris de nouveau la parole."Cette souris était morte, elle aurait dû rester morte mais soit, je voulais te montrer. C'est ça que je ramène à la vie, les fruits, les animaux, les fleurs… " Jay baissa un instant la tête, honteux d'avouer tout ceci à voix haute, il n'était pas particulièrement fier de tout ça. Même s'il était plus qu'à son aise dans la boutique de fleurs et que certaines fois il se réjouissait à redonner la vie à certaines fleurs. Peut être que c'était le seul aspect positif. "Peut être même un jour les gens selon certains professeurs."  Il avait prononcé ces mots-là avec un ton amer, un ton qu'on connaissait peu à Jay et il haussa les épaules, fixant toujours l'herbe. Un jour il parviendrait à faire entendre raison à quelqu'un, avait que les choses n'échappent véritablement à son contrôle et qu'il puisse vraiment ramener quelqu'un à la vie. Que se passerait-il ensuite? Jay voyait un futur sinueux et plus que difficile où tout le monde venait lui demander des faveurs afin d'avoir une minute de plus avec telle ou telle personne, il ne savait pas s'il était prêt pour ce genre de requête.

Quoi qu'il en soit, Jay fixa de nouveau Fawst, faisant de son mieux pour sourire. "Je suis désolé de t'avoir embêté avec ça peut être qu'on devrait juste retourner en cours et oublier toute cette histoire." Ceci étant dit, Jay offrit un dernier sourire à Fawst avant de tourner les talons et commencer à retourner dans l'intérieur de l'institut.  
Revenir en haut Aller en bas
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
Hey I can whisper to the dead... you?  7yumiko-20141222-213014
Hey I can whisper to the dead... you?  POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyVen 2 Jan - 16:12

Jay & Fawst
And then, something beautiful happened : Life.


Fawst avait fait une bourde ? Quoi ? Il fronça un peu les sourcils en voyant la mine renfrognée de Jay. Ce n'était pas soigner les animaux ? Okay, c'était soigner les animaux morts, c'était mieux non ? En fait, Fawst ne voyait pas ce qu'il y avait de mal. Il n'était pas le genre croyant qui pense que les morts doivent rester à leur place. Nan, il était plus fan de films de zombies alors, pour lui, c'était cool ce don. Plus que le sien qui consistait à ne rien faire, mais emmerder presque tous les mutants autour de lui -sauf son frère qui pour le coup bénissait son don, mais dans l'absolu-... Il se recula un peu, perplexe. C'était pas trop son truc de réconforter les gens. En fait, c'était pas son truc les gens de façon générale, ils étaient un peu trop compliqués pour lui. Son sourire s'effaça un peu.

« Tu soignes les animaux morts alors ? C'est bien aussi... »tenta le brun un peu moins assuré.

Il écouta le blond avec un brin d'incompréhension. Un brin de compassion aussi peut-être ? Il ne pouvait pas savoir ce que ça faisait d'avoir un don qu'on déteste, mais il vivait avec Quinn depuis si longtemps qu'il avait la sensation de le savoir malgré sa piètre empathie. Il passa une main dans sa nuque, sans doute un peu gêné de ne pas avoir directement compris le trouble de son ami. C'était bien son ami ? Oui, pour lui ça l'était, même si Jay n'était pas très démonstratif... Il ne savait plus trop quoi dire. Plus trop quoi faire. C'était si mal que ça de ramener des êtres vivants à la vie ? Fawst aurait aimé revoir son grand-père, le voir vivant encore, ne serait-ce que quelques minutes, le temps de lui dire tout ce qu'on ose pas dire aux vivants, combien on les aime par exemple. Quel était le mal ? Vraiment, cela le dépassait.

Il ne réagit pas assez vite un peu perdu. Pourquoi était-il désolé ? Mais... Fawst le rattrapa dans le hall de l'institut, il attrapa par réflexe son bras, glissant jusqu'à sa main. Il aurait sans doute dû le lâcher, mais non. Il prenait des libertés quant à ses droits en tant qu'ami. Maintenant qu'il savait que toucher Jay ne le ferait pas mourir instantanément...

« Attends... On va pas retourner en cours après ça. J'veux pas oublier. Si tu m'l'as montré, c'est que ça a de l'importance pour toi. Alors, c'est important pour moi aussi, Jay. »dit-il d'une voix assez douce, malgré sa rapidité.

Il fit une pause. Il n'était pas sûr d'agir comme il fallait. Il n'était jamais sûr d'agir comme il fallait. Il se sentit un peu débile. Il baissa la tête, se mordant la lèvre inférieure sans trouver ses mots. Putain pourquoi il avait toujours du mal à parler ? Pourquoi c'était plus simple de taper que de prendre soin des autres ?

« Explique moi. Dis moi pourquoi t'es si triste. Pourquoi t'as peur de ton don. J'suis idiot, mais j'peux p't-être comprendre, t'sais. »murmura-t-il mal assuré.

Il lâcha sa main. Peut-être qu'il mettait trop les pieds dans le plat. Quinn disait toujours qu'il n'avait aucun subtilité, c'était sans doute vrai. Il eut un léger soupir, et tenta un sourire un peu rassurant.

« J'fais bien les chocolats viennois, si ça te tente. On aura l'temps d'aller en cours une autre fois. »



_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyVen 9 Jan - 17:33

Jay était souvent triste et ce depuis des années. Ce n'était pas quelque chose dont il parlait souvent non, il avait juste appris à faire avec. À se lever le matin avec le coeur qui faisait mal et à continuer sa journée comme si de rien était. C'était comme sa depuis la mort de sa mère et depuis la découverte de son dos, étrangement, ses deux périodes de sa vie se chevauchait et parfois, Jay avait envie de rire au ciel et de voir s'il y avait une quelconque ironie. Quoi qu'il en soit, les mauvais jours n'étaient pas rares dans la vie du fleuriste et ces derniers temps, Fawst était en parti responsable de ses sourires. Mais pas aujourd'hui semblait-il, Jay s'éloignait déjà, priant pour que le mécanicien oublie toute cette histoire et son stupide don. Cependant, son ami le surprit encore et Jay tourna enfin la tête lorsque la main de Fawst trouva la sienne et ce le plus naturellement du monde. Fawst posait les bonnes questions mais Jay n'y avait jamais répondu à voix haute, aussi il se contenta d'ouvrir la bouche et se rendant compte qu'il était incapable de parler, il baissa les yeux et fixa pendant un instant ses pieds. Il aurait voulu que le sol s'ouvre la tout de suite pour l'engloutir et pour qu'ils passent tous les deux à autre chose. "C'est compliqué." murmura tout simplement Jay, à la fois pour lui même et pour Fawst. Il n'était pas certain que le mécanicien l'ait entendu mais tant pis. Il prit une profonde inspiration et releva enfin la tête alors que Fawst lui suggérer de quitter l'institut aujourd'hui.

"Ça me paraît être une bonne idée." lança alors Jay, tournant les talons pour quitter le hall. "Mais je crois que je prendrai du thé et  cela ne sera pas la première fois que je manque les cours ne t'inquiète pas." Le fleuriste haussa les épaules avant de suivre Fawst loin de l'institut. Les couloirs et les salles de cours n'avaient jamais rien eu de rassurant pour Jay, certes, il n'était plus seul, il était soudainement entouré  d'autres personnes qui possédaient d'autres dons et des gens qui pouvaient le comprendre et même l'aider. Mais Jay ne se sentait pas comme ça, il ne pouvait jamais baisser sa garde et comme Fawst le suspectait il y avait un réel problème. Jay fixa un instant Fawst alors qu'ils marchaient l'un à côté de l'autre, sans doute pour se rendre dans un café et il ajouta: "Merci... de ne pas me trouver bizarre ou même de fuir." Et même merci d'être un ami en règle général mais ça Jay ne pouvait pas vraiment le dire à voix haute sans véritablement rougir.

"C'est juste compliqué... Je ne pense pas que mon don soit une bonne chose, ramener les morts à la vie je... Je n'aime pas avoir ce genre de contrôle c'est juste... Trop pour moi." commença lentement Jay, cherchant les bons mots. Il avait toujours eu peur, ça ce n'était pas nouveau, sauf qu'avant sa mère et son oncle étaient là pour chasser les monstres. Sans sa mère et ce don incertain, tout semblait beaucoup plus noir et ça ce n'était pas quelque chose que Jay pouvait admettre à haute voix aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
Hey I can whisper to the dead... you?  7yumiko-20141222-213014
Hey I can whisper to the dead... you?  POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  EmptyMer 21 Jan - 0:19

Jay & Fawst
And then, something beautiful happened : Life.


Est-ce que les choses pouvaient être simples dans la vie d'un évolué ? Franchement, Fawst en doutait. Bon, sauf pour lui. Mais il n'avait pas grand chose d'un mutant. Il était plus proche du simple humain à dire vrai. Il n'avait ni avantage, ni inconvénient à être ce qu'il était. Sauf peut-être question sommeil. Il dormait vachement... Enfin, c'était pas grand chose de dormir beaucoup... Le grand brun sourit doucement à Jay en l'entendant approuver son idée... Bon par contre, ils s'étaient mal compris, Fawst pensait squatter les cuisines de l'institut, mais qu'importait !

« C'est pourtant vachement bon un chocolat viennois ! Franchement, c'est même une sacrée tuerie fait avec du vrai chocolat et de la chantilly bien grasse... »répliqua-t-il d'un ton presque docte. « Par contre, tu me pardonneras de pas prendre du thé, hein ? Sérieux, j'aime pas quand on trempe des plante dans l'eau... »

Oui. Un anglais qui n'aime pas le thé. Anarchy in the U.K. Autant il aimait le café hyper corsé, ou le chocolat bien sucré, mais le thé, non. Quelle horreur. En plus sa grand-mère avait toujours insisté pour qu'il en boive, ce qui n'avait eu de cesse que de faire grandir son dégoût. Bref. Pas de thé, mais au pire, même une bière lui irait très bien. Il était pas compliqué tant qu'il ne s'agissait pas de thé. C'était vraiment un truc de fou le thé... Bref. Il sourit en croisant le regard de Jay et en entendant ses mots. Il est mignon, Jay. Il fallait croire que même en amitié, Fawst avait un faible pour les blonds un peu fragiles. Enfin, Addison n'avait que l'apparente fragilité. Jay, c'était quelque chose de plus complet. Et attachant aussi. En fait, la question était plutôt, pourquoi ce grand con de Fawst s'embêtait-il encore avec sa relation avec Addi alors qu'il y avait probablement plein d'autres blonds plus agréable à protéger / aimer / câliner ? Ouais... C'était un peu con la vie.

« Hey, mon frère tranche les gens quand je suis pas à côté de lui, tu crois sérieusement que je vais m'enfuir pour si peu ? Le bizarre, ça me connaît depuis un moment, t'inquiète. Et puis, c'est pas d'la bizarrerie d'ailleurs, c'est de la différence. »répondit-il avec un sourire un peu taquin, mais avec un regard plein de gentillesse bourrue comme il en avait le secret.

Il fronça un peu les sourcils en entendant les mots de Jay. En un sens, il comprenait. Parfois, il avait du mal à comprendre pourquoi c'était lui qui avait hérité d'un don qui semblait soulager beaucoup de ses semblables, son frère en tête. Pourquoi c'était pas lui qui avait la malédiction, hein ? C'était une sacrée question. Il s'approcha un peu de lui, et sa grande main alla caresser doucement son dos.

« Tu es pas tout seul. C'est ton pouvoir, mais la responsabilité, tu peux la partager si c'est trop difficile à porter. Et puis, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, c'est une connerie des comics. Si tu veux pas l'utiliser, c'est aussi ton droit. Ton pouvoir, ton corps, ton choix. Et le premier qui te dira le contraire, ce sera juste un pauvre con. Donc envoie le moi, et j'lui apprendrai à pas t'emmerder. »dit-il avec un ton protecteur et rassurant.

Il continuait de marcher en disant cela puis réalisa un problème un peu plus pragmatique.

« Et sinon, tu sais où on va ? T'as une idée ? On peut aller chez toi, si tu préfères plutôt que dans un café. J'm'en fiche perso'. »




HRP:
 

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hey I can whisper to the dead... you? Hey I can whisper to the dead... you?  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Hey I can whisper to the dead... you?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Walking Dead
» Venezuela's Hugo Chavez dead at 58
» Rumpelstiltskin - All the voices in my head, will be quiet when i'm dead !
» Le Cercle des poètes disparus
» Cephei { BLACKBIRD SINGING IN THE DEAD OF NIGHT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: One more soul to the call :: Some important things. :: Les archives. :: Rp clos ou abandonnés.-