Partagez

Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jason Alderoy
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyJeu 18 Déc - 22:57

Jason Alderoy
"Vous vous en sortez très bien, vous êtes l’être le plus capable, le plus qualifié et digne de confiance que je connaisse."
Scientist
NOM : Alderoy
PRÉNOM : Jason
ÂGE : 37
ORIGINE : Américain

MÉTIER / ÉTUDES : Superviseur en chef des scientifiques au sein de Gen Corp.
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
STATUT CIVIL : Célibataire

CARACTÈRE : Égocentrique, ambitieux, cultivé, opportuniste et têtu mais aussi imprévisible, malin, gourmand, quelques fois luxurieux et enfin beau (quoi, j'ai prévenu que j'étais égocentrique !).
INFORMATION PHYSIQUE : Il ne s'agit pas forcément d'un trait physique au sens propre du terme, mais je ne ressemble à aucun autre rat de laboratoire. Si vous me croisez dans la rue, penseriez-vous que je passe ma vie terré comme un rat à étudier des choses, qui n'en restent pas moins fascinantes ? Du haut de mon mètre soixante-dix je dépasse aisément les plans de chimie ou de dissection qui se présentent devant moi. Je ne suis pas extrêmement musclé, et fort heureusement, mon ventre est assez plat pour ne pas avoir à tendre les bras lorsque je manipule mes outils, enfin, mon visage n'est pas réellement expressif mais ça je pense que c'est à cause de ma façon d'être.

DON / PARTICULARITÉ : J'ai le contrôle du temps. Dit comme ça, cela peut paraître relativement puissant, mais détrompez vous. Je suis possible de revenir dans le temps (à hauteur de 10 minutes au grand maximum) ou de ne faire revenir que mon corps dans le temps sans que l'environnement n'en sois changé, comme un rajeunissement (les séances de lifting gratuites, c'est pas la classe ça ?); Il m'est impossible de faire fonctionner mon pouvoir sur quelqu'un d'autre que moi-même. Je suis relativement vite distrait dans mes travaux et ce sont pourtant ces derniers qui m'ont promu au rang auquel je me situe en ce moment même !
histoire
Jerry R. Ehman, ce nom ne vous dit surement rien du tout et pourtant il s’agit d’un docteur en astronomie, réputé pour avoir été celui qui enregistra par le biais d’un radiotélescope le signal ‘’Wow !’’.  Ce signal fut enregistré en 1977, année merveilleuse durant laquelle eut aussi lieu le début de la présidence Américaine de Jimmy Carter. Toutes ces choses sont aussi importantes que celle qui va suivre ; ma naissance. Bien sûr que je me jette des fleurs et non, mes chevilles ne sont pas trop enflées, quand je vois ce que je suis devenu je ne peux qu’aller dans ce sens. En effet 1977 fut aussi l’année de ma naissance. Né d’une famille relativement normale, avec comme père un professeur de chimie et une mère s’intéressant aux progrès de l’informatique, l’ambiance générale à la maison ne s’en retrouvait que modérément affectée. La maison c’était la maison, le travail c’était le travail et il était hors de question de mélanger les deux. Je fus élevé d’une manière simple et fut poussé par mes deux parents à m’engager dans des études assez scientifiques. Pour eux, ils s’agissaient du futur, le progrès ne s’arrêtait jamais et ce dernier avait besoin de nouvelles têtes. Ils n’ont pas eu tant de mal à me convaincre car cet univers m’attirait. Quand je voyais mon père parler de ses expériences j’étais tout simplement émerveillé, on pouvait alors voir un nombre incalculable d’étoiles dans mes yeux.

Mes yeux, parlons-en tiens. Au fur et à mesure du temps mes yeux se sont dégradés et je fus contraint de porter des lunettes. Je n’étais pas le seul à en avoir mais il faut avouer qu’à l’époque les lunettes ne ressemblaient pas vraiment à ce qu’elles sont aujourd’hui. Le plus drôle dans tout ça c’est qu’aujourd’hui je n’en ai plus besoin, mais soit, revenons à nos moutons et tâchons de fournir une histoire ordonnée.

Je ne sais pas si j’avais un quelconque don pour les études que j’avais entrepris ou si tout provenait de mon père et de ce que j’avais pu en apprendre par le biais des questions que je lui posais quotidiennement et qui malgré elles ne semblaient jamais l’ennuyer. Quoi qu’il en soit, je n’avais eu aucun problème à poursuivre ce parcours et toutes les portes s’ouvraient à moi d’une manière assez agréable, il faut l’avouer. A côté de cela ma vie sociale était assez … ratée ? On ne pouvait même pas dire qu’elle n’était pas vraiment géniale puisqu’elle était tout simplement inexistante. Mes ‘’amis’’ se résumaient aux autres étudiants avec lesquels je partageais des travaux de groupes (que je finissais bien souvent par réaliser à quatre-vingt pourcent seul) et aux enfants des amis de mes parents, qu’ils invitaient de temps à autre à la maison. D’ailleurs je trouvais ces derniers bien peu malins et leur compagnie était rapidement ennuyante voir dérangeante. Quand j’étais en cours je ne pensais qu’à cela, quand je rentrais chez moi je pensais toujours à ça. Je vivais pour ça, je ne faisais jamais attention aux habits que j’enfilais le matin, les premiers à heurter ma main dans l’armoire seraient les heureux élus de la journée. Cette mauvaise habitude se ressent encore aujourd’hui, je ne suis pas fait pour la mode. Premier prix de l’invention universitaire en 2000, récompense pour travaux scientifiques sur le signal Wow !  et pour finir récompense pour mes travaux sur les mutations. Cette dernière récompense n’avait rien à voir avec les anciennes ; en effet le jour même je me suis rendu à l’adresse indiquée, en pensant me retrouver dans la même situation que les autres fois. J’étais bien loin de m’imaginer que ces travaux que je réalisais à mon compte personnel le soir ou quand j’en avais le temps allaient m’amener dans cette situation. Vous voulez vraiment savoir ? Sûrs ? Très bien ; lisez attentivement ce qui va suivre :

La bâtisse dégageait un esprit froid, glacial. La nuit avait déjà pointée le bout de son nez et les rues n’étaient éclairées qu’à la lueur des lampadaires. Les briques, humides, étaient recouvertes de mousse. L'odeur de ce savant mélange ne rappelait qu’un mélange raté de solutions. Il avait plu et l'eau qui s'était accumulée sur les toits se laissait glisser le long des tuiles pour atterrir quelques secondes plus tard sur le sol provoquant ce son si particulier aux gouttes d'eau ''plic, plic, plic''. Les gouttières étaient grossières mais soit, après une respiration tout aussi grossière je pris mon courage à deux mains et m’avança en direction de l’entrée. Les portes franchies la surprise fut complète lorsque je découvris une pièce vide. Rien, rien ni personne. C’est ce que je pensais jusqu’à ce que j’entende une personne tousser derrière moi. L’homme n’était pas seul, tout cela ressemblait à un règlement de compte et je dois vous avouer que sur le coup, j’aurai bien voulu disparaître. L’homme se présentait bien. Un costume net, des gants, un chapeau melon. Rien ne dépassait. Il était comme le modèle sur le magazine. Il s’approcha et se présenta personnellement :

-Bonjour, vous avez surement déjà entendu parler de moi, un homme aussi cultivé que vous ne peut ignorer qui je suis. Ce que vous ignorez surement c’est que sous l’aspect médiatique qu’on me donne je travaille secrètement pour une organisation et ce que j’ai là, dans la main, c’est une offre qui ne peut se refuser.

Il me tendit une lettre, que j’ouvris délicatement. Je n’étais pas du tout rassuré par les circonstances mais il ne mentait pas. Il était bien l’homme respecté qu’il disait être, et, après lecture, l’offre qui ne pouvait pas être refusée ne pouvait vraiment pas être refusée. Un laboratoire entier entièrement à disposition et un projet de taille qui semblait alléchant. Les informations étaient incomplètes, ce jour-là je n’avais pas eu plus de détails concernant ce dit projet, tout ce que je savais c’est qu’il était en relation avec mes propres travaux réalisés les années précédentes. Je venais de décrocher mon dernier diplôme il y avait à peine quelques jours et je me retrouvais déjà avec une offre d’emploi plus qu’alléchante. Le salaire n’était pas ma motivation première mais ce dernier détail eut néanmoins son petit effet. Il fallait que j’en sache plus, une offre aussi alléchante... Il devait y avoir anguille sous roche.

-Effectivement, j’ai déjà entendu parler de vous, un aussi grand homme que vous ne peux laisser indifférent de modestes étudiants en science comme moi. Cependant, le logo au sommet de la feuille, je ne l’ai jamais vu, et je n’en ai jamais entendu parler. Pouvez-vous me dire où se situe ce laboratoire ?

L’homme retira son chapeau et me fixa, comme si il s’avait à l’avance que sa réponse m’aurait quelque peu rebutée.

-En Angleterre mon enfant.

L’Angleterre ce n’était pas la porte à côté et j’habitais encore chez mes parents. Cependant mon avenir scientifique était pour moi une chose si importante que n’importe qu’elle opportunité devait être saisie pour ne pas finir en simple testeur de produits pharmaceutiques ou cosmétiques.

-Je vais y réfléchir. Quand dois-je vous donner ma réponse ?

-Tu as une semaine, un billet d’avion te sera envoyé chez toi, libre à toi de t’en servir.

Après avoir dit ceci l’homme me tendis la main afin que nous échangeâmes une poignée puis renfila son chapeau avant de sortir du bâtiment. Je pris alors une chaise, sur laquelle était assis un des hommes qui l'accompagnaient, m’assis, seul dans cette immense pièce, et relu plusieurs fois la lettre. C’était la chose que j’avais espéré le plus au monde et maintenant elle était là, entre mes mains.

Je n’ai pas besoin de vous expliquer ce qui se passa durant les sept prochains jours si je vous dis que le billet d’avion ne resta pas inutilisé. D’ailleurs, en parlant de l’avion, ce n’était pas un avion comme ceux qu’on s’imagine, il s’agissait d’un avion privé. La destination n’était pas non plus ce qu’elle devait être, en effet nous n’avons pas atterri en Angleterre mais sur une île non loin. Le reste était comme promis, un laboratoire digne de ce nom et assez vaste puisque ce dernier s’étendait sous terre. Une maison fut mise à ma disposition mais fut bien vite désertée au profit du laboratoire en question. J’y passais mes journées. Au départ je n’avais pas du travail digne de ce que j’étais capable de faire, mais je pris sur moi et attendis. Après quatre ans passé ici, mon supérieur arriva avec un dossier en main, suivi de plusieurs cartons sur un charriot et m’annonça qu’on venait de me confier un travail très important, beaucoup plus que tout ce que j’avais pu faire à présent. Ce travail qu’on m’avait confié n’était pas ce qu’il semblait être et je compris bien vite que les cellules d’animaux étranges qu’on me demandait d’étudier n’étaient autre que des cellules humaines ayant mutées. Après en avoir informé mon supérieur, en débarquant quelque peu énervé et émerveillé dans son bureau, ce dernier me mit au courant. Les tests que nous passions régulièrement n’avaient pas pour but de savoir si nous étions malades et avions une quelconque maladie susceptible d’être contagieuse mais pour savoir si nous étions de ces humains spéciaux. Lorsqu’il évoqua le mot mutant mes poils se hérissèrent et ne laissèrent au plus profond de moi qu’une vive sensation de bonheur. Ma première demande fut d’en voir un et cette demande fut exaucée. Il s’agissait d’un homme, qui était derrière une vitre. On me demanda d’écrire sur un papier que je plierai et que je cacherai dans ma poche ensuite une suite de chiffres. Avant que je commence la vitre avait été cachée par une plaque de métal, empêchant la vision de part et d’autre. Un homme en blouse blanche prit un micro et demanda au ‘’mutant’’ de réécrire sur un papier les même chiffres qui étaient sur la feuille dans ma poche. Le rideau de métal fut relevé et le mutant tenait, étirée face à nous, la même suite de chiffre que celle que j’avais écrite. On m’expliqua alors qu’il était capable de tout voir dans un rayon autour de lui, au travers même des murs. Comme si ses yeux avaient la capacité de se déplacer où il voulait. Je fis stupéfier, je restai sans voix. Je me suis tourné vers mon supérieur qui prit la parole :

-Nous vous avions confié ce travail dans l’espoir que vous découvriez ce que vous avez découvert Jason. Vous êtes un élément remarquable dans notre effectif et vous avoir de ce côté si du laboratoire nous sera grandement plus utile que de l’autre. Si vous acceptez, il vous sera fourni un espace personnel plus grand, toutes les ressources que vous demanderez et un assistant sera sous vos ordres directs.


Cela fait maintenant 4 ans que je suis accompagné, non pas d’un assistant, mais d’une assistante. Cette dernière a d’ailleurs fait grimper ma vie sociale à son apogée. Désolé, je m’égare encore une fois, nous approchons de la fin, soyons attentifs encore quelques minutes.

Le mutant qui m’avait été présenté quatre années auparavant était maintenant le sujet de mes études. Enfin, l’un des sujets. Cependant il avait une chose que je n’avais pas, ces yeux étaient incroyables. Ce dont ils étaient capables n’avait cessé de m’intéresser. Aujourd’hui je ne dirai pas que je regrette, mais cette folie n’aurait jamais dû avoir lieu. Mon assistante n’était que sous mon contrôle et je pouvais donc lui faire pleinement confiance et puis, après tout ce que nous avions partagé, je ne doutais plus d’elle à présent. Cette assistante n’en était finalement pas une, elle avait réalisée elle aussi de très respectables études, plus axées sur le médical. Elle avait en effet été recrutée suite à ses travaux concernant les rejets de greffes. Son parcours fut la chose qui a rendue possible cette folie, ça et la présence du mutant. Ses yeux étaient devenus une vraie obsession chez moi, je ne jurai que par eux, j’en étais devenu tout simplement fou. Fou au point de les vouloir. Après diverses études je me suis rendu compte que c’était la cornée de ses yeux qui semblait responsable de son pouvoir et j’ai donc décidé, au détriment de ce dernier, me les faire greffer. Après avoir préparé tout le matériel nécessaire mon assistante réalisa l’opération, opération qui fut cachée aux yeux de tous. (Héhé le jeu de mot, subtil avouez-le).
Le lendemain je n’arrivais toujours pas à ouvrir les yeux, le sur lendemain non plus. Au bout du troisième jour je fus capable de les ouvrir et de voir. Je voyais nettement, et sans lunette. J’ai appelé mon assistante afin qu’elle vienne, pour vivre ce moment avec elle, et quand elle arriva elle semblait ne pas me croire. Elle me fixa, j’en fis de même et elle prononça sur un ton tout sauf amusé :

-C’est pas marrant Jason, tu as encore les bandes sur tes yeux tu ne peux pas…

Nous comprîmes au même moment que cette greffe avait été un succès total. Cependant je devais prendre assez régulièrement des doses de molécules, similaires à celles présentes dans le sang du donneur, pour ne pas être trop affecté. Le prochain contrôle concernant les employés de Gen Corp avait lieu dans deux semaines et je ne savais dans quel navire je m’étais embarqué. Après avoir moi-même prélevé et analysé mon sang j’ai commencé à remarquer des anomalies dans ce dernier. Comme si la greffe en était responsable. Cependant ces cellules avait mon adn, et pas celui dont j’avais les cornées. Au fil des jours ma vue s’abaissa pour redevenir petit à petit ce qu’elle était auparavant. Je fus l’homme le plus déçu de la planète ; toute joie avait disparue, tout espoir également. J’allais surement ne pas passer le contrôle et finir enfermé comme les autres et servir moi-même de cobaye à surement plus fou que moi. Je n’avais vraiment pas envie de finir comme ça, durant les jours qui suivirent je suis resté dans mes appartements, la porte fermée, à attendre et m’apitoyer sur mon sort. J’avais foutu ma vie en l’air, comment, à mon âge, on pouvait céder à quelque chose qui n’était autre qu’un caprice d’adolescent.

C’était le jour J, celui du contrôle. Ne supportant pas l’idée de finir enfermé je me suis rendu dans mon atelier. Je ne savais pas encore ce que j’allais y faire mais il fallait que je tente quelque chose. Je manipulais si vite que je me suis entaillé la main sur un cutter chirurgicale qui n’avait aucunement sa place ici. Je me suis donc instinctivement tenu la main et ait regardé de plus près la blessure. En fixant cette dernière elle disparue. J’étais balancé entre le fait d’être fou ou le fait de trouver ça on ne peut plus normal après avoir vu des gens capables de voir à travers les murs, de faire l’éviter des objets et j’en passe. Âme de scientifique, j’ai donc décidé de réitérer l’expérience. Je saisi le cutter chirurgicale et m’entailla à nouveau la main et la blessure disparue de nouveau. Je pensais avoir la capacité de me soigner. Seulement encore une fois, j’avais tort et je ne tardai pas à le comprendre.

Mon assistante arriva pour me prévenir que les contrôles avaient commencé, cependant sur le coup j’ai pensé que c’était déjà l’heure du test. Ni une ni deux je me suis retrouvé seul devant mon atelier et, sans vraiment le vouloir, je me suis à nouveau coupé accidentellement. Avais-je rêvé ? Il fallait en être sûr, je pris à nouveau le cutter et recommença l’opération. La blessure disparue de nouveau. Mon assistante entra alors et m’informa, une nouvelle fois, que les contrôles avaient commencé. Je n’avais nulle part ou m’enfuir, nulle part où aller. Je devais m’y rendre et si ils découvraient ce que j’étais devenu, leur faire entendre raison et les convaincre de me garder de ce côté de la barrière. Une fois sur la chaise sur laquelle les prélèvements sanguins étaient réalisés je me suis remémoré les moindres détails de la scène surréaliste qui s’était produite plus tôt. J’avais été capable de remettre ma main dans l’état dans laquelle elle se trouvait auparavant. Une idée germa dans ma tête, et si j’étais devenu capable de remettre mon corps dans l’état dans lequel il était avant de devenir ce qu’il était maintenant. Je me concentrai alors à cette tâche, j’étais plus concentré que lors de mes examens, que lors de n’importe laquelle de mes recherches et cette concentration porta ses fruits. J’ai passé le test sanguin sans aucun problème.

Une fois le test fini je me suis empressé de me rendre dans mon atelier et de réessayer encore une fois, de m’entailler la main. Cependant l’entaille ne se referma pas. Le jour d’après j’ai recommencé, et aussi celui d’après, et ça durant quatre jours. Au bout du quatrième, l’entaille se referma.

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’étudie mon propre pouvoir en plus de celui des autres mutants tenus en captivités ici. J’en suis venu aux conclusions suivantes :

Je contrôle le temps, à la fois dans les termes généraux et sur moi-même. Je suis capable de remonter à hauteur de quelques minutes dans le passé, mais je suis aussi capable de rajeunir en quelque sorte mon corps, faire remonter ce dernier, et uniquement ce dernier, dans le passé. Mon pouvoir est comme une plante. Lorsque celle-ci est grande elle donne des fruits, succulents. Ces fruits, sont ce que recherchent Gen Corp. Afin de passer les tests et de pouvoir rester à mon rang actuel je suis arrivé en mesure de faire repasser cette plante de l’état de plante à fruit à celui de graine. Les graines étant sous terres, elles sont impossibles à détecter. Vous savez maintenant presque tout sur moi, je suis Jason Alderoy et ceci était mon histoire.



BEHIND THE SCREEN
Avatar : FanArt de Tony Stark; celui du présent avatar provient du devianart de Kamasoutras.
Pseudo/prénom : /
Ton âge : 18ans
Comment as-tu connu le fofo ? Partenariat
Fréquence de connexion : Tous les deux jours
Commentaire : Un cookie ?


Dernière édition par Jason Alderoy le Ven 19 Déc - 20:13, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyJeu 18 Déc - 23:31

Officiellement bienvenue ! (ça me fait bizarre de plus voir "Poseur de Questions" haha !)
Comme je t'ai déjà un peu suivi, je vais m'occuper de toi ! ♥
Si tu as (encore) des questions, n'hésite pas à me mpotter (encore) !

_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyJeu 18 Déc - 23:41

Bienvenue parmi nous la
Revenir en haut Aller en bas
Jason Alderoy
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 0:17

Merci à vous deux hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 7:27

STARK !



Je veux un lien! hihi

Bienvenue parmi nous Question ! swag

Bonne chance pour ta fiche ! Tu vas garder le réacteur ARK ou le retirer des images par contre ? o: ça m'intrigue ~>

Par contre, me semble avoir vu un autre contrôle du temps dans les autres fiches  ~>
Revenir en haut Aller en bas
Jason Alderoy
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 14:51

C'est grâce a Fawst pour l'avatar, et pour tout le reste aussi un peu en fait cheer

Merci pour le message de bienvenue ! Pour répondre à ta question je pense le retirer si je décide d'user d'un autre avatar. Ou en tout cas, faire en sorte qu'il ne se voit pas !

J'ai ouïe dire la même chose concernant un membre, auprès duquel je tiens à m'excuser, mais la faute repose uniquement sur moi-même, on avait décidé et je n'ai pas signalé pour réserver, gomen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addison Nightingal
admin ♦ can't hold us
Messages : 319
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Lysander Kane et Yuán Xiá
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 761900alice6
Ton âge : 21 ans, la majorité partout dans le monde alors il fait ce qu'il veut et toc.
Pouvoir : Changement de sexe. Son don, c'est de pouvoir prendre l'apparence d'une fille... C'est pas ouf dit comme ça, mais pour un pervers comme lui, c'est un super don.
Métier ; activité : Il fait des études de politique et bosse à mi-temps comme serveur au little Italy.
Lieu de résidence : Résidence Churchill, chambre 204.
Côté coeur : c'est compliqué, encore plus que la politique.
Avis sur les évolués : Il en est un donc bon, il est plutôt favorable... en réalité, ça l'excite même un peu, mais passons.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 14:56

Bienvenue officiellement ouesh ! crazy

Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions tu sais où nous trouver swag

J'approuve Stark *p* beaucoup *p* xD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t35-addison-you-wasted-y
Jason Alderoy
member ♦ hear me roar
Messages : 62
Inscrit(e) le : 16/12/2014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Ton âge : 37 ans
Pouvoir : Le contrôle du temps* (voir fiche)
Métier ; activité : Superviseur des Scientifiques
Lieu de résidence : J'habite au sein même de mon entreprise : Gen Corp, dans les laboratoires souterrains.
Côté coeur : Mon assistante ne me laisse pas indifférent !
Avis sur les évolués : Ils sont passionnants, fascinants et particulièrement dociles une fois dressés.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 20:00

Robert Downey Jr, qui peut lui dire non ?

J'en profites pour dire que je pense avoir terminé ma fiche crazy
Merci d'avance au temps accordé à la lecture, have fun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawst MacMahon
admin ♦ can't hold us
Messages : 306
Inscrit(e) le : 12/12/2014
Double compte : Quinn MacMahon, team MacMahon, ouesh.
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! 7yumiko-20141222-213014
Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! POdXGsV
Ton âge : 21 ans
Pouvoir : Annulation des pouvoirs, le truc chiant, pour les autres (ou pas, dépend des pouvoirs).
Métier ; activité : Mécanicien.
Lieu de résidence : A l'institut pour aider son frère.
Côté coeur : C'est compliqué, mais celui qui approche Addison, il le défonce.
Avis sur les évolués : Il aime pas qu'on les insulte, parce que son frère et Addison en sont, et plutôt visiblement, mais il ne s'identifie pas aux évolués vu son don. C'est un peu bizarre pour lui.
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! EmptyVen 19 Déc - 20:07

HELL YEAH ! LE PREMIER SCIENTIFIQUE EST COMPLETEMENT BARRE ! Hahah ! (Non, n'approche pas ce scalpel de mes yeux ! Nonono ! *sort*) Je te valide avec grande joie ! ♥

Tu es validé(e) !
Trop gg sisi tmtc !
Félicitation jeune padawan !

Trop le swag ! Tu peux jouer avec nous maintenant !

Encore mieux, tu peux aller te faire une fiche de liens et demander plein de liens seksy aux gens ! Tu peux aussi recenser le métier/les études que tu fais à Greystone, mais aussi ton habitation parce que c'est cool d'avoir un toit et des voisins ♥ Et puis si tu veux rp (ben ouais c'est le but quoi), tu peux te rendre dans les recherches de rp. Tu peux aussi faire un journal pour ton personnage, tu le gères comme bon te sembles. Et aussi si tu as besoin de créer un scénario, tu peux aller voir cette catégorie.

Pour finir, tu peux supporter le fofo et voter sur les tops-sites ou alors tu peux aller te divertir dans le flood et les jeux.


_________________
If our love is tragedy, why are you my remedy ? If our love is tragedy, why re you my clarity ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkonvanityruins.forumactif.org/t33-fawst-j-macmahon-get

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée ! Empty

Revenir en haut Aller en bas

Jason Alderoy | Encore un millimètre et... Oh un ours en peluche | Terminée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jason Wyngarde AKA Mastermind (terminé)
» Jason et Andrée-Anne - Deux académiciens à New York.
» FLASH - Interpellation du meurtrier présumé du Major Patrice POINT.
» mon pote et moi
» Sommeil, maternage et tradition.... Je vais craquer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VANITY RUINS :: Characters :: Who are you? :: Les fiches validées.-